Des lustres que je ne suis pas venue faire un tour ici. Dans le même ordre d’idée, je n’ai quasiment pas touché à mon autel depuis le début du mois, j’ai également depuis cette même époque arrêté de tirer une carte au quotidien… bref, je suis sous l’eau depuis le début du mois et entre la fatigue accumulée, le rythme de vie pas spécialement zen, les bousculades de la thérapie + formation j’ai même récolté un arrêt de travail parce que même si on n’est qu’en mai, je suis en « burn-août » (ah ah ah).
Le lendemain de mon arrêt, je me suis coltinée une sciatique de folie (le message de mon corps était clair : « arrête ! ») et déjà que je n’étais pas joyeuse à l’idée d’être en arrêt à cause des implications financières (mais bon, à un moment donné, faut se rendre à l’évidence et arrêter de vouloir tenir à tout prix quand ça se déglingue de partout), les deux passages chez l’ostéopathe non remboursé (mais hyper efficace !) ne m’ont pas aidés à rester sereine quant aux finances. Au bout de 15 jours, je n’ai plus mal mais j’ai toujours la jambe gauche comme anesthésiée et je suis toujours fatiguée à l’extrême : vider le lave-vaisselle me demande tellement d’énergie que je me recouche aussi sec ! Dans ce contexte d’épuisement et de sciatique, compte tenu des trois heures de trajet quotidien pour aller bosser, le Doc vu mercredi a prolongé mon arrêt de travail d’encore 15 jours, histoire que je puisse commencer à remonter la pente et pas seulement prendre une large goulée d’air avant de replonger aussi sec.
J’aurais volontiers bricolé, lu, avancé dans le matériel très riche de Lunar Apothecary et aussi bûché ma formation (j’ai un compte-rendu de stage à rédiger, un livre à lire et à présenter le week-end prochain, sans parler l’anatomie à réviser) pendant ce temps hors boulot, mais je n’en ai tout simplement pas l’énergie.
Je me suis remise au kéfir / kombucha, je tente d’arrêter le sucre auquel je suis accro et qui m’a permis de tenir, j’aimerais bien bouger un peu aussi (il est loin le temps où j’allais courir tous les jours pendant une heure !) mais le chantier est énorme et j’ai du mal… il fait chaud, ce qui n’arrange rien mais heureusement, les lacs ne sont pas loin et le kéfir est super rafraîchissant :).


Une réflexion au sujet de « Sous l’eau »

  1. Courage aegiale!prends bien bien soin de toi!miam du kefir!!!! Requinques toi ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web