Une boîte de sorcière : quoi, pourquoi.. pour quoi ?

Le nom « boîte de sorcière » est assez explicite : une boîte qui contient le « matériel » de la sorcière. Et oui, je sais bien : l’outil principal c’est la sorcière elle-même, toussa toussa, et on peut très bien se passer d’accessoires. Mais on peut aussi parfois avoir besoin ou simplement envie de quelques petits plus comme des bougies, de la sauge, des cristaux…
La boîte de sorcière sert à avoir tout ça sous la main quand on n’est pas chez soi (ou quand on est chez soi mais bordélique : le matériel de base est dans la boîte, pas besoin d’ouvrir quinze tiroirs pour tout trouver !). Comme pour beaucoup de « matériel » païen au sens large, on peut en trouver des toutes faites (et très jolies). Je n’exclus pas un jour de complexifier la mienne pour qu’elle ressemble à ces deux exemples.

boîte de sorcière-exemple01
Boîte de soricère-exemple02
Un clic sur les images vous emmène sur la page de la boutique où elles étaient vendues

Mais pour le moment, ma pratique se satisfait de ma moyenne boîte bricolée maison. Parce que oui, pour moi, le mieux c’est – comme pour tout outil – de le fabriquer maison et encore mieux, avec du matériel de récup’ autant que possible. Et surtout d’adapter à sa propre pratique.

Une boîte de sorcière pour moi

Depuis bientôt deux ans, je suis une formation qui m’emmène à me déplacer toutes les six semaines environ. Pendant trois jours, ou plus, je ne suis ainsi pas à la maison. De la même façon que j’ai quelques indispensables quand je pars en vadrouille dans les bois (enfin, partais en vadrouille dans les bois), j’ai avec moi ma boîte de sorcière quand je pars en stage. Surtout depuis la fois où nous aurions eu besoin de sauge et de bougies et où personne n’en avait. Du coup, maintenant, je la joue scout et je suis toujours prête :).
Depuis janvier, ma boîte de sorcière est même susceptible d’être appelée « autel portable« . En effet, j’apporte à présent aussi de quoi dresser un autel. Je me débrouille pour trouver un coin (plus ou moins) discret pour ça et j’y allume d’ailleurs une bougie matin et soir, comme à la maison.

Qu’y a-t-il dans ma boîte de sorcière ?

J’ai récupéré une boîte qui contenait des calissons (miam) qui a les dimensions des boîtes de biscuits standard qu’on trouve un peu partout.





Dans cette boîte je glisse (j’imagine que je n’ai pas besoin d’expliquer le pourquoi du comment de chaque item ?) :

  • des bougies
  • mon hochet
  • une boussole
  • un briquet
  • de la sauge
  • des cailloux
  • une plume
  • une déesse et un serpent
  • un bocal pour les bougies (en extérieur ou quand elle sont encore chaudes)
  • deux coupelles en bois pour les offrandes
  • un sachet de grains de maïs ou de graines de tournesol
  • un vaporisateur de « liquid smudge » (en intérieur, parfois, avec les détecteurs de fumée, brûler de la sauge, ça l’fait moyen).

C’est comme un jeu de tetris de tout caser à l’intérieur, mais j’ai pris le coup maintenant :). Souvent ma nappe d’autel ne tient pas dans la boîte et je la trimballe à part. J’aime bien aussi les autels portatifs fait à partir d’une boîte d’altoid. C’est super mignon, mais bien trop petit pour moi, je le crains.



Ça ne veut pas dire que je ne me lancerai pas un jour dans une version ultra-portative (j’ai d’ailleurs plusieurs boîtes d’altoids qui n’attendent que ça !), mais pour le moment ma « caisse à outils » me va bien :D.

2 réflexions au sujet de « Dans ma boîte de sorcière »

  1. je vais garder ton conseil du K.I.S.S. en tête et y réfléchir plus sérieusement!!*
    je suis contente de te lire, tu m’inspires!!^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web