En passant devant le lac sur le chemin de la descente cet après-midi, la glace du lac gelé qui scintillait au soleil était tellement belle qu’on s’est promis d’y faire un tour en remontant s’il n’était pas trop tard.
Nos affaires « en bas » ont vite été bouclées et nous avons pu profiter des derniers rayons de soleil avant qu’il ne passe derrière la montagne. Super !
Il y avait du vent, comme souvent au bord du lac et du coup il faisait froid. Ça tombait bien, on avait des cailloux à jeter sur la glace pour essayer de la casser ou de faire des ricochets ou du curling jusqu’à la partie non gelée pour finir en plouf au fond de l’eau.





On s’est tous les trois (Mini, Princesse et moi) bien amusés et nous sommes rentrés les joues toutes roses de cette parenthèse en extérieur. Avec en prime la bonne surprise de voir les crottes de chiens de la discorde matinale enfin nettoyées par la voisine du dessous… pourvu que ça dure !
Tout à l’heure, je mettrai à jour le diaporama des 365 autels qui a maintenant sa page dédiée, juste et pour laquelle j’ai un peu bousculé l’ordre des pages dans le bandeau du haut :).

4 réflexions au sujet de « Lac gelé »

  1. c’est beau par chez toi!
    les crottes de la discorde!lol!!
    oui pourvu que ça dure! ^^ je prie pour toi…lol

    • Par chez toi aussi, c’est beau 🙂
      Oui, les crottes de la discorde : mes voisins du dessous ont transformé la cour mitoyenne en parc à crottes pour leurs chiens, c’est pas engageant et ça sent pas très bon alors qu’on n’est qu’en hiver…. mais bon, c’est pas la première incivilité de ces personnes….
      Pourvu que ça dure dans le bon sens oui, mais je suis pas très optimiste vu les problèmes à rallonge depuis leur emménagement en septembre.

  2. pas cool du tout ça de partager l’espace avec des nazes!!!continu à être moins bêtes qu’eux, ça finira par payer j’espère!!!!

    • C’est mal parti… ce matin à 7h en partant, c’est un film pornographique qui s’étalait sur l’écran géant de leur télé visible depuis l’extérieur puisqu’il n’y a pas de rideau à la fenêtre. Heureusement, exceptionnellement, j’étais seule et sans aucun des enfants cette fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web