Hier, j’ai pris la voiture, encore et j’ai fait de la route, encore. Deux heures et demie de trajet pour retrouver tout un groupe (dont, belle surprise, certains visages connus !) et participer à mon premier feu sacré selon la tradition Ojibway, mon premier rituel collectif aussi.
J’ai retrouvé le même sentiment d’être à la maison que j’avais pu éprouver quand, enceinte de ma fille je découvrais formellement le neo-paganisme (pour faire large).
Le feu était magnifique !! Beaucoup de présences autour, Pierre mais aussi Aëlig…
Très touchée et honorée par le geste de S. qui, au moment de l’appel des directions m’a spontanément tendu le plus grand de ses deux tambours pour que j’en joue… Cela fait un moment que je songe à m’en confectionner un, le projet doit encore mûrir, mais après cette expérience, il mûrira certainement plus vite 🙂 !
Plein d’idées couture ou bricolage se bousculent dans ma tête et dans mes doigts depuis mon retour, pas seulement à propos d’un tambour, mais aussi pour confectionner de quoi rendre les prochains rituels plus confortables : une couverture étanche et jolie pour le sol (le sac carrefour, ça isole bien mais c’est bruyant et pas beau !), un coussin qui ne craint pas les tâches, des boîtes, sachets ou autres pour ce que j’ai envie d’avoir avec moi…
J’ai vraiment été très remuée par cette première expérience de groupe, un gros mix d’émotions, de la tristesse mais aussi beaucoup de joie. J’ai été étonnée de ne m’être présentée au feu que par mon nom « civil », pas accompagné de mon nom « de sorcière », je ne sais pas si c’est parce que je ne connaissais pas tous les membres du groupe et ne me sentais donc pas assez en sécurité pour revendiquer cette partie de mon identité ou si c’est juste un effet groupe qui aurait été le même y compris en connaissant tout le monde… c’est n’est pas très important, mais ça me questionne un peu quand même…
J’avais un peu peur de ne pas être assez en forme pour faire le trajet retour dans la foulée, mais finalement, ça a été… même si le brouillard, encore plus présent qu’à l’aller, a ralenti ma progression (mais bon, c’est de saison !). Je suis repartie sinon avec une idée plus claire des prochaines étapes à venir, du moins avec une confirmation de la direction à suivre 🙂 et ça, c’est pas rien !

feu

source photo

2 réflexions au sujet de « Feu sacré »

  1. ouah!!!quel feu!!!
    et vous aussi vous avez du brouillard?
    coocoone toi bien après cette belle expérience…
    intéressante en effet cette « histoire » de noms!

    • Ce n’est pas le feu qui nous a accompagnés sur la photo… j’ai trop vite cliqué sur publier en oubliant de mettre les crédits de la photo, merci pour ta remarque donc 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web