Beaucoup d’aller-retours hier et un grand rangement / ménage (oui, même si je m’étais promis de ne pas remplir absolument mes samedis libérés…) ont quelque peu désappointé le mini qui aurait bien voulu aller faire du vélo. Demain, avais-je promis.
Promesse pas tombée dans l’oreille d’un sourd qui, s’il a du mal à se lever quand il y a garderie-classe-cantine-classe-TAP-garderie, est en revanche réveillé aux aurores les jours où nous pourrions nous reposer (grand classique). Il a pris un petit déjeuner et s’est empressé de venir me rappeler ma promesse. Nous sommes donc sortis, avec le vélo équipé de sa nouvelle gourde accrochée au cadre.
Nous avons fait un grand tour, nous sommes posés près de la Jonche pour jouer à « feu rouge feu vert », « 1 2 3 soleil » et « loup touche-touche » avant de s’allonger pour regarder les nuages passer dans le ciel (moi) ou enlever ses chaussette (lui) pour tremper ses pieds dans l’eau fraîche.

green blueskycloudfeetintheskybarefoot

Soleil, vent, terre et petit cours d’eau, un bel accompagnement pour presque conclure cette deuxième semaine de (pas beaucoup de) travail avec les éléments (après l’eau, la terre…).

2 réflexions au sujet de « Regarder les nuages passer »

  1. trop mignon ton mini!
    c’est ça, la vie! comme je me tue à le répéter à ceux qui partage mon quotidien!
    c’est ça, la vie !!
    regarder passer les nuages; tremper ses pieds, croquer du trèfle!
    bises!

    • J’y serais restée des heures, allongée dans l’herbe à regarder les nuages défiler… y’avait pas mal de vent, ils avançaient vite, se déformaient, c’était hypnotique comme spectacle !!
      Des BizzZZzzes aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web