J’y pense depuis plusieurs jours et ce travail en sous-main a porté ses fruits d’un coup, ce soir juste avant l’heure de coucher le mini. Je lui ai proposé de fêter la Pleine Lune ensemble et d’allumer des bougies pour ça. Comme il était partant, on a dépoussiéré ensemble mon autel. Il a trouvé sur une étagère une perforatrice qui fait des sapins et a entrepris de s’en servir sur une feuille de papier. J’ai préparé l’autel, disposé les bougies et après avoir disposé les sapins obtenus avec la perforatrice dans un petit bol sur l’autel, c’est lui qui a allumé la première bougie, celle qui se trouve tout devant ainsi que l’encens. Il a rouspété parce que c’est moi qui ai fait le reste. Il a trouvé que l’encens sentait super bon. De la Pleine Lune, on ne devinait que la lueur, impossible à cette heure-là de la voir depuis le velux, ça aurait pourtant été chouette. Il s’est endormi en disant qu’il était triste, en pleurant parce que son Papa était reparti et il a fait un vœu à la Pleine Lune pour que son père puisse se rapprocher. Il s’est vite endormi malgré tout et j’ai migré à côté pour faire un tirage de cartes : il n’y a pas assez de place devant mon autel pour y « travailler », déjà que s’asseoir suppose de courir le risque de se planter l’angle du lit dans un rein :/.

Autel Lune Froide 2016
Les sapins à la perforatrice
Le bol
Dans le bol : du basilic, des coquillages, une statuette en pierre noire, des plumes, un ruban noir et un ruban argenté.

Je sens des résistances en ce moment, des blocages dans mon processus thérapeutique – mais pas que – et je sens que ce sont des choses qui s’ancrent loin et auxquelles je me heurte de façon récurrente sans bien savoir de quoi il retourne au juste … alors j’ai fait un tirage de Ganesh. Je suis restée avec le sentiment que les cartes me parlaient davantage de LA problématique du moment que du fond, de l’origine du blocage et c’est sans doute parce qu’effectivement, la situation en question, ce qu’elle provoque chez moi me bousculent et occupent beaucoup de place. Il me va donc falloir faire le ménage concernant ce point-là, avant de pouvoir plonger plus profond.

Tirage de Ganesh avec le Madame Endora's Fortune Cards
Le carnet ressorti des tiroirsirs

4 réflexions au sujet de « Lune froide »

  1. sympa ce moment de partage avec ton bambin!!!
    c’est toi qui avait fait ce petit « tapis » de tirage avec le labyrinthe?
    je me rappelle plus, il me dit quelque chose!

    j’espère que tu vas pouvoir avancé sur les points qui coincent!!

    • Oui, c’était bien sympa et il a beaucoup aimé lui aussi et redemandé plusieurs fois à allumer les bougies sur l’autel… ce qu’on a refait ensemble sommairement pour la nouvelle lune. Ça me fait marrer d’expérimenter ce genre de partages avec lui, j’étais beaucoup plus timide en matière de spiritualité avec mes » grands » 🙂 !
      Pour le tapis, oui, c’est moi qui l’avais brodé; en fait c’est pas franchement un tapis de tirage, c’était dans l’intention une nappe d’autel (voir http://aegiale.net/2013/11/06/nappe-dautel-brodee/ et http://aegiale.net/2013/12/10/rlf-kali-labyrinthe-elements/) mais elle fonctionne aussi comme tapis de tirage 😀
      J’espère aussi avancer sur les points qui coincent, j’ai quelques pistes ramenées de mon long week-end (oui, bon, ok, à ce stade, de mercredi à dimanche, c’était quasiment une semaine, plus franchement un « long week-end !) de formation de la semaine dernière, on va voir comment ça bouge… Et j’ai pu sans me faire violence participer à un cercle de femmes dans lequel j’ai pu poser ma blessure encore béante en lien avec la sororité, c’était pas rien !

    • Ça a permis un début d’apaisement en tous cas et c’est sans aucun doute un premier pas vers une réconciliation avec la « sororité » (et comme dans mon groupe de formation nous sommes…7 femmes, je ne peux pas couper à ce travail sur moi si je veux pouvoir avancer !); mais reste quand même que ça a été une sacrée claque pour moi de devoir réaliser que oui, y compris entre soeurs de coeur, c’est pas bisounours-land. Cela étant, un signe que les choses bougent, c’est que je suis retournée sur http://mysteresdeladeesse.com/ (et j’ai eu un choc en voyant le – encore – changement d’appellation… mince, moi qui y pense encore comme à l’Ordre du Lotus !) et que je me suis demandée si c’était ou pas le bon moment de reprendre la formation interrompue (bon, en vrai, c’est pas le bon moment… mais de pouvoir envisager reprendre un jour, c’était plutôt bon et surtout bon signe !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web