Marre des cartons entassés le long de la soupente dans la chambre, marre des cartons tout court d’ailleurs. Il me faudra encore trier, trier, trier et faire du vide (quand je pense que je suis sur ce chemin depuis une bonne quinzaine d’années, je me dis que je n’avance vraiment pas vite :/) pour arriver à une ambiance qui me convienne mais après un passage chez le grand suédois hier et déballage puis montage de l’achat aujourd’hui, hop hop hop, ça commence à prendre forme (la moitié de la chambre est bien rangée, zen, l’autre moitié laisse encore à désirer…).

20150621-autela
20150621-autelb
Je regrette le petit coin intime où j’avais installé mon autel dans la grande maison. C’est sans doute en partie pour ça que je n’ai pas réinstallé mon autel principal depuis que j’ai emménagé. Ici, le seul endroit envisageable est dans ma chambre, ce qui n’est pas forcément super gênant (c’était déjà le cas dans l’appartement avant la grande maison) sauf que je la prête parfois quand on a du monde à la maison (normalement, c’est le coin chambre de mon aîné qui devait être utilisé dans ces circonstances, mais apparemment, l’accès à la mezzanine ne convient pas à tous :/) et je n’ai pas envie que mon autel soit en « libre accès ». Je vais donc devoir me résoudre à plusieurs opérations annuelles de déballage / remballage.
Dans le petit meuble, j’ai installé presque tout mon « matériel » : bougies, encens, nappes d’autel, coupelles, gobelets… Étonnamment, j’ai réussi à vider quasiment toutes les caisses / cartons et à en ranger le contenu dans les trois tiroirs (et ce qui ne tenait pas a été un peu fourré en vrac dans le tiroir à bazar du bas de la commode juste à côté).

20150621-autelc
20150621-auteld
20150621-autele
20150621-autelf
Vu la disposition actuelle des meubles dans la chambre et le manque de place, ma table d’autel se retrouve transformée en table de chevet et son emplacement ne me permet pas de l’utiliser comme table d’autel (je ferai des photos une prochaine fois, la la lumière n’est vraiment pas terrible – et je n’ai pas fini de dégager le dessus du lit sur lequel j’ai tout entassé en attendant de ranger (ou jeter)) : il n’y a pas assez de hauteur de plafond à cet endroit pour que je tienne assise. Le dessus du nouveau meuble et le dessus de la commode vont donc me servir d’autel double (la branche à laquelle j’accroche les rubans de sabbats est trop haute pour tenir sur le nouveau meuble). Mon petit meuble gecko est à gauche du meuble à tiroirs, il n’est pas très accessible comme ça, c’est dommage :/. Je ne vais plus pouvoir m’asseoir à mon autel comme je le faisais : j’ai bien assez de place pour mon zafu, assez de hauteur pour tenir assise mais le meuble est plus haut que l’était ma table et le feeling ne sera pas le même. Il me faudra m’habituer, inventer de nouvelles façons de faire qui se marient avec les lieux et tiennent compte de contraintes « géographiques ».

20150621-autelg
20150621-autelh
Je n’avais pas franchement prévu de célébrer le solstice, trop déconnectée pour ça et puis toutes mes p’tites affaires étaient encore encartonnées. Finalement, je crois que ce rangement / nettoyage m’a donné l’impulsion dont j’avais besoin pour marquer formellement ma première célébration de 2015 (doigts croisés pour que le mini dorme ce soir !). Un compte-rendu devrait suivre demain, si j’arrive à trouver le temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web