Hier après-midi, il pleuvait comme partout en France – sauf en Bretagne, rhaaa ! – et, plutôt que de m’attaquer au nettoyage du bureau (parce qu’il faut bien le dire : j’ai le ventre qui se tord quand je commence à y penser et la trouille réapparaît :/), j’ai ressorti mon petit matériel et commencé à « patouiller ».
J’ai commencé par faire une bêtise en voulant pschitter de l’eau sur mon moleskine : le capuchon régulateur de jet a sauté et vlan, de l’eau plein le moleskine. Quelques dommages sur les anciennes pages, notamment la dernière, j’étais… verte. Mais au final, après séchage, rien qui ne me fasse enrager ou désespérer de ma maladresse quand je feuillette mon carnet. Oui, on voit qu’il y a eu dégât des eaux mais rien qui ne « ruine » véritablement les pages. Je fais des progrès en lâcher prise :).

J’étais en train d’éponger et j’allais sortir le sèche cheveux pour que ça aille plus vite et surtout arriver à récupérer les pages avant qu’elles ne soient collées les unes aux autres quand mini s’est réveillé de la sieste (valait mieux, sinon le sèche cheveux s’en serait chargé). Ensuite, puisque le moleskine continuait à sécher, j’ai sorti une feuille de papier et commencé à barbouiller avec mes neo color II.

20140729-Love yourselfa

Evidemment, Mini s’est incrusté, d’abord pour voir ce que je faisais, puis pour faire lui aussi. Non, je ne lui ai pas passé mes neo color, mais il a eu droit au plastidecor que je gardais dans ma boîte. C’était très chouette pour lui de dessiner avec le matériel de maman et plus tard il a eu le droit d’utiliser l’un de mes pinceaux à réserve d’eau avec mes aquarelles et il a été ravi. il m’a même peint un dragon :). 20140729-Love yourselfb

Bref. J’ai ressorti le gesso aussi, des pochoirs, de la peinture pour porcelaine, des paillettes, des tampons… je n’ai pas tout utilisé, mais j’ai aimé la sensation de possibilités ouvertes que cela m’a procuré. Ah…. la guérison est en cours, on dirait ! Après avoir visionné des vidéos d’art journaling dans l’après-midi et m’être fait la réflexion que je n’avais pas le dixième du matériel que certaines ont (et je ne risque pas d’acquérir quoi que ce soit dans l’immédiat !), je suis contente de constater que ce qui a prévalu quand je patouillais c’était le sentiment de liberté, de possibilité et pas le manque de matériel. Pour quelqu’un qui enrageait il y a quelques jours d’être encore coincée dans une logique de « manque », d’étroitesse, d’impossibles…. c’est un pas de géant !!

20140729-Love yourselfc

Le soir, assise sur le canapé pendant que Mini regardait Clochette, j’ai enfin pu reprendre le moleskine tout sec. Youpi !!

20140729-Circles & Stars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web