Il y a quelques temps (oui, ok un an), j’ai écrit un article à propos de BIG (à l’époque où j’ai suivi cet atelier, il était en version « live » et en groupe et non pas en version à suivre tout seul, à son rythme) pour un magazine plein de peps à destination des parents engagés dans une démarche de parentalité positive. C’était à un moment où j’avais l’impression de sortir du tunnel et je dois dire qu’écrire cet article, me replonger dans mon carnet d’atelier m’avait alors considérablement reboostée. Mon enthousiasme a cependant été de courte durée et plutôt douché par les suites de cet article : je proposais en effet aux lecteurs de suivre Total Alignment, l’atelier gratuit de Connie, de façon collective. J’espérais ainsi, au lieu de me replonger dedans toute seule dans mon coin, nourrir également mon envie et mon besoin de partage, d’échanges. J’avais peu de temps « personnel » (comprendre sans gluon) et je l’ai finalement passé à traduire les vidéos – pour permettre aux autres de participer – au lieu de créer, ce que j’avais à la base espéré. Cette expérience frustrante pour moi a enterré pour un bon moment mes velléités de reprendre les pinceaux et neo colors, d’autant plus que le scrapbooking, je l’ai déjà dit, comblait à la fois mes besoins d’expression créative (le scrap digital, c’est juste génial quand tu es fréquemment interrompue : pas de truc qui risque de sécher trop vite ou d’être patouillé par des p’tites mains trop curieuses, pas de bazar à sortir, rentrer….) et de contacts / retours / échanges.
Depuis cette « fameuse » séance thérapeutique au cours de laquelle j’ai enfin réintégré mon corps, je me suis surprise à plusieurs reprises en train de feuilleter de vieux compagnons comme ceux-là :

takingflight
journalbliss
creativelicense
alteredimagery

J’ai également recommencé à ouvrir au quotidien un dossier de fils rss qui restait obstinément fermé depuis des années. J’ai grand plaisir à relire des blogs que je n’avais pas visité depuis longtemps et j’ai même fait une folie avant-hier soir en faisant l’acquisition du livre (version kindle) de Journal Girl-Samantha Kira Harding, Going Further: Finding Yourself in Creative Art Journaling.

goingfurtherBon, pour dire la vérité, j’ai commencé par chercher si une version digitale des livres d’Anne-Marie Jobin existait. Quand j’ai commencé à m’intéresser au journal créatif, la première édition du livre d’Anne-Marie Jobin était épuisée et vendue d’occasion à des prix prohibitifs. La seconde édition est disponible (Le Nouveau Journal Créatif)  mais je ne peux pas mettre 24€ dans un livre… pas maintenant en tous cas. Ceci étant, j’ai largement matière à travailler avec un ancêtre qui avait trouvé son chemin jusqu’à moi en version digitale non-officielle juste avant la naissance du mini et que j’ai trouvé avant-hier en version papier pour vraiment pas cher du tout, même avec les frais de port depuis le US. Il y a semble-t-il une nouvelle édition – enfin il y en a eu plusieurs, mais il y en a une vraiment plus récente – du livre de Lucia Capacchione dont je suis curieuse de savoir ce qu’elle apporte de plus que la toute première. Oh, et en googlant pour trouver l’adresse du lien du site de Lucia Capacchione, je vois que Libellune en a abondamment parlé semble-t-il… je n’ai plus qu’à aller lire !

Un très long préambule pour expliquer pourquoi, hier, je me suis retrouvée entre deux lectures de Petit Lapin Blanc et autres Didou et un n-ième visionnage de Frozen (oui, ma fille a contaminé son petit frère) à patouiller… rhaaa, y’avait lontemps (ma dernière entrée dans ce moleskine datait du 08.04.2012, et encore, uniquement sous forme de mots) !

20140728a

20140728-artjournal

Oui, je ne sais toujours pas dessiner et j’ai deux mains droites (je suis gauchère), je sais. Mais c’est le processus qui compte et le processus, c’est bon (enfin, des fois en thérapie biodynamique, le « plochéssousse » fait ch***, mais là, non, c’est tout bon :D).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web