Voici donc ma seconde participation, (presque) dans les temps cette fois (je n’ai pas pu tout taper pour dimanche soir, merci mes gnômes) et probablement un peu bâclée de ce fait, mais cela me permettra d’avoir une semaine complète pour la carte suivante et de ne plus être en mode « rattrapage ».
Comme la semaine précédente, je choisis de poser un regard aussi neuf que possible sur la lame et de me concentrer sur ce que je vois, ressens sans aller lire ou faire des recherches à son sujet (cette étape interviendra après publication de mon billet). Même choix également de travailler avec plusieurs jeux, les mêmes que pour le Fou / Mat soit :

Osho Zen Tarot (tirage en ligne possible)
Tarot of Trees (le site officiel)
Tarot de Marseille (Camoin)
Aleister Crowley’s Tarot
Ansata Tarot (seulement les majeures)
Sensual Wicca Tarot

Voici un aperçu des lames de ces différents jeux :

PT40-BateleurEn haut de g à d : Camoin, Ansata Tarot, Sensual Wicca Tarot

En bas, de g à d : Tarot de Crowley, Osho Zen Tarot, Tarot of Trees

Comparatif / Descriptif
– 5 cartes sur 6 représentent le Bateleur avec les symboles des Arcanes Mineurs (épées, bâtons, coupes, deniers / pentacles), la carte de l’Osho Zen Tarot étant de toutes façons à part puisque la terminologie en est différente (la carte s’appelle Existence)
– 4 cartes le représentent comme étant un homme, il s’agit sur la cinquième d’un arbre de part la thématique du jeu lui-même et dans la sixième d’une femme nue (Osho Zen Tarot,qui là aussi se montre « à part »)
– 3 cartes le montrent (ou la montre) regardant droit devant lui / elle, une carte le montre regardant en arrière (Camoin), une carte le montre regardant vers le haut (Thot Tarot de Crowley).
– 3 cartes sur 6 le représentent en compagnie d’un ou plusieurs serpent(s)
Je vais revenir plus en détail (sans prétendre cependant être exhaustive) sur trois des cartes.
ansata-01-magicianCette carte est celle de l’Ansata Tarot, qui ne comporte que les Arcanes Majeurs je le rappelle. Ce magicien m’apparaît de part ses vêtements comme étant une sorte de Grand Prêtre (ça se voit que le khémitisme et moi ça fait deux ?), une personne initiée en tous cas et surtout de position sociale reconnue. Il tient un bâton dans sa main gauche (pour moi, la main « réceptrice » énergétiquement), lequel bâton est jaune / or à une extrémité (haute) et gris / argent bleuté à l’autre. Deux cercles entourent les extrémités du bâton, et deux autres cercles sont à côté de chacun des deux premiers. Une idée de mouvement se dégage, comme si le Magicien faisait tourner ces cercles autour des extrémités du bâtons, à la façon de deux hula hoops. Les deux couleurs aux extrémités du bâton se retrouvent dans toute la parure du Magicien et même sur lui directement puisque sa main (pointée vers le haut) et son avant-bras droits sont de ce même gris / argent bleuté alors que la région autour de son nombril est plutôt dorée. Un soleil entouré d’un serpent se trouve au-dessus de lui, tandis qu’un autre serpent dessine un signe de l’infini à ses pieds; il a un pied dans chacune des boucles de l’infini. Sous le soleil, un faucon. On dirait que soleil et faucon sont gravés / peints sur un mur. Une épée, des deniers et une coupe pleine semblent tomber devant le mur. Au sol, outre le serpent, se trouve également une rose des vents (par le centre de laquelle passe le centre du signe de l’infini dessiné par le serpent) et une fleur (que je n’identifie pas) qui pousse dans l’une des boucles de l’infini.

sensualwiccatarot-themagicianLe Magicien du Sensual Wicca Tarot est debout, bras et jambes écartés, nu sous une tunique ouverte dont un pan flottant au vent cache son sexe (en érection ?). Il tient dans sa main gauche (main réceptrice) une épée, dans la droite un bâton et les deux s’entrecroisent au-dessus de sa tête (et d’un menhir, semblant faire partie d’un cercle de pierre dressées, derrière lui). Au niveau de l’entrecroisement bâton / épée, une lumière / étincelle / étoile. Sur une table en pierre devant lui (mini dolmen), une coupe et un pentacle. Sous la table se trouve un serpent, rappelant les deux serpents – tatoués – enroulés autour de ses avant-bras.

camoin-lebateleur
Le Bateleur apparaît ici avec un chapeau dont la forme rappelle le symbole de l’infini. Il est lui aussi représenté avec les quatre symboles des arcanes mineurs : bâton dans la main gauche (tournée vers le haut), denier dans la main droite (tournée vers le bas) tandis que coupe et épée se trouvent sur la table, sous forme « enfantine », encore en devenir puisque la coupe est plus un gobelet et l’épée un petit poignard. Il manque un pied à la table ou est-il masqué par la jambe gauche du Bateleur ? Le Bateleur regarde vers l’arrière ( le passé ?) et semble circonspect, indécis, ce que semble confirmer ses pieds, dirigés chacun dans des directions différentes. Ce qui fait qu’avec son corps vers l’avant, son regard vers l’arrière, ses mains et ses pieds, toutes les directions sont marquées (rappelant la rose des vents de l’Ansata Tarot). Parmi les objets se trouvant sur la table, je n’ai pas réussi à en identifier beaucoup. Par contre, les trois dés m’ont fortement intriguée… a vrai dire, leur présence m’a fait voir le Bateleur un peu comme un camelot, démonstrateur de foire vendant de tout, et un peu joueur / parieur aussi ou en tous cas porteur de toutes les possibilités du hasard / destin (son vêtement est d’ailleurs de toutes les couleurs, ce qui renforce cette idée de possibilités infinies). Ce qui m’a semblé intéressant, c’est qu’ils présentent tous les trois les mêmes faces : 1 – 2 – 4. Si on additionne les chiffres sur les faces visibles de ces trois dés, on obtient 21 soit le nombre des Arcanes Majeurs (si on exclut le Fou / Mat, à part de toutes façons). Il semble avoir des grelots accrochés à ses chaussures, comme un rappel du Fou ? Le dernier élément qui m’a interpellée c’est la forme jaune dans le fond vers l’horizon, entre les jambes du Bateleur et qui m’évoque un sexe féminin.

(tentative d’)Analyse

La carte du Bateleur me semble éminemment reliée à la notion d’existence / réalisation / mise en oeuvre / matérialisation. C’est la carte du « prendre forme » mais aussi des possibilités infinies, de l’éternel recommencement (le symbole de l’infini). Je l’associe à une énergie masculine très forte, au soleil. Le bâton qu’il a dans la main très souvent, et la main gauche de surcroît, est pour moi lié à une force, énergie primordiale qu’il canalise / manipule (manipulation d’énergie) et redirige pour (se) « donner forme ». Le Bateleur est aussi lié à une forme de reconnaissance, de position sociale (réalisation sociale), d’accomplissement dans le monde extérieur : ses vêtements, la table sur laquelle il s’appuie, le denier qu’il tient en main (argent = reconnaissance / accomplissement sur le plan social).

Les mots-clés que je pourrai associer à la carte du fou sont par exemple : création, réalisation, pouvoir, commencement, statut. Un dernier mot enfin sur la valeur renversée de la carte que j’associerai volontiers – sans pouvoir vraiment expliquer ce ressenti – à l’hypocrisie (le bagout trompeur du camelot), la tromperie ou les apparences trompeuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web