Je suis timide maintenant quand il s’agit de tirer des cartes. Timide car mes récents tirages m’ont laissée toute déconcertée. Alors qu’avant je sentais dans ma main la chaleur de la carte qui m’appelait, je ne sens plus rien. Ou plus exactement, je ne sens pas comme avant et il m’a fallu un moment pour me rendre compte que si, il y avait bien quelque chose mais que c’était très subtil. Ce changement est très perturbant pour moi, mais s’il me conduit à prendre davantage le temps de la réflexion avant de sortir un jeu de cartes pour faire un tirage, ce n’est pas plus mal.
Je l’ai déjà dit, je suis en plein questionnement sur mon cheminement ou plutôt ce qu’il « doit » être maintenant. Oui, des guillemets à « doit » car bien sûr je ne « dois » rien. Mais j’ai l’impression de me trouver à une croisée de chemins et je ne sais lequel emprunter ni ce qui borde chacun (je ne me pose pas vraiment la question de la destination vers laquelle ils peuvent m’emmener, non, je voudrais juste en savoir un peu plus sur les chemins avant de m’engager). J’aurais bien fait appel à mon intuition ou à mon envie, mais la première ne me souffle rien et les secondes sont trop nombreuses pour qu’il soit pertinent de me reposer sur ce type d’élan. Et puis, comme une réponse à mes prières, des signes ici ou là… ou en tous cas des choses que j’ai choisies de voir comme des signes. Mon tirage de ce matin concernait la justesse du chemin que j’envisage de suivre.

OZT43Observez les vagues de l’océan. Plus la vague va haut, plus profond est le sillage qui la suit. À un moment vous êtes la vague, à un autre moment vous êtes le creux sillage qui suit. Appréciez-les tous les deux – ne restez pas fixé sur un. Ne dites pas : Je voudrais être toujours sur la crête. Ce n’est pas possible. Voyez simplement ce fait : ce n’est pas possible. Il ne s’est jamais produit et il ne se produira jamais. C’est simplement impossible, ce n’est pas dans la nature des choses.
Que faire alors ?
Appréciez la crête tant qu’elle dure et puis appréciez la vallée quand elle vient. Quel est le problème avec la vallée ? Quel est le problème avec être déprimé ? C’est une détente. Une crête est une excitation et personne ne peut exister en permanence dans une excitation.

Osho Returning to the Source Chapter 4

Commentaire :

Ce personnage est visiblement « aux anges » en cet instant et le monde entier célèbre son succès avec une pluie de serpentins ! Du fait de votre bonne volonté à accepter les récents défis de la vie, vous êtes maintenant – ou vous serez bientôt – à même d’apprécier une merveilleuse chevauchée sur le tigre du succès. Faites-lui bon accueil, appréciez-la et partagez votre joie avec autrui, et souvenez-vous que toutes les belles parades ont un début et une fin.
Si vous gardez cela à l’esprit et savourez chaque goutte du bonheur que vous éprouvez maintenant, vous pourrez prendre le futur comme il vient, sans regrets. Mais ne soyez pas tenté d’essayer de vous accrocher à ce moment d’abondance ou de le plastifier de sorte qu’il dure pour toujours.
La sagesse fondamentale à garder présente à l’esprit face aux phénomènes variés du défilé de votre vie, qu’ils soient des échecs ou des succès, est que « ceci aussi passera ».
Célébrez, oui et continuez de chevaucher le tigre.

Succès. A première vue, une réponse simple à ma question, enthousiasmante de simplicité presque. Et même si, comme j’en ai finalement souvent l’impression avec l’OZT, la réponse était plus une lecture de mon état d’esprit du moment qu’une indication de ce qui va être, cela ne me dérangerait pas. En tous cas, je trouve très pertinent ce rappel de l’impermanence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web