familywiccaAvec un peu de retard :), la Revue du Dimanche.
Pour cette seconde édition, je vais parler du livre qui initialement devait me servir à inaugurer cette rubrique, à savoir Family Wicca : Practical Paganism for Parents and Children (revised and expanded edition) d’Ashleen O’Gaea.
Je me suis replongée dans cette lecture parce que je n’ai jamais officiellement prononcé les mots « je suis païenne » à mes enfants. Pourtant, nous avons déjà célébré les Solstices ou Equinoxes ensemble, de façon ludique et détachée de toute idée de spiritualité. Mon autel n’est pas caché, ils savent où il se trouve et l’un de mes fils en a même un lui aussi. Cette relecture du livre d’Ashleen O’Gaea s’inscrit dans une démarche de questionnement sur ma façon d’inclure ou pas (et comment) mes enfants à mon chemin spirituel (pour faire simple). Pendant longtemps, il était hors de question de « sortir du placard », le risque était trop grand pour moi compte tenu du contexte dans lequel nous vivions : mes enfants étaient instruits en famille, avec ce que cela comporte d’ingérence et de contrôle de la part de la municipalité du lieu de résidence (enquête sociale) et de l’Education Nationale (contrôle de l’instruction). Déjà que l’instruction à domicile est regardée d’un oeil suspicieux (nous sommes d’emblée suspectés d’appartenance sectaire) et que l’Education Nationale a du mal à admettre d’autres voies d’apprentissages que celles pratiquées par ses fonctionnaires, je n’avais guère envie de devoir m’inquiéter de l’impact potentiel de mon cheminement personnel sur l’issue des divers contrôles auxquels nous étions soumis.
Maintenant que nous sommes un peu moins hors normes, en tous cas en ce qui concerne l’école, je me surprends à revisiter ma position sur le sujet. Je transmets certaines valeurs et me demande s’il est utile, nécessaire, de fournir à mes enfants tout le contexte dans lequel ces valeurs s’inscrivent.

Family Wicca : Practical Paganism for Parents and Children* – Ashleen O’Gaea (Version Kindle)
New Page Books, 2006
Broché, 255 pages
ISBN 13 : 978-1-56414-886-5

Sommaire :

Aknowledgments
Preface
Introduction
Chapter 1 : What is a Modern Wiccan Family ?
Chapter 2 : Between the Sabbats
Chapter 3 : Raising Children to the Craft
Chapter 4 : Magic
Chapter 5 : Answering the Hard Questions
Chapter 6 : Moons and Suns
Chapter 7 : Passages
Chapter 8 : Living Mythically
Glossary
Appendix A : The Carge of the Goddess
Appendix B : Correspondences
Appendix C : Perfect Love and Perfect Trust
Bibliography
Index
About the Author

Présentation de l’Editeur : Once again, Wiccan families can take heart! Family Wicca is back – revised and expanded!
More than 10 years ago, it was the first book written specifically for Wiccan parents. Now it’s the 21st century’s best reference for the still growing number of neo-Pagan parents who want to introduce their children to the principles of their religion. Like Ashleen’s other books, it’s written from her perspective as a Wiccan, but it’s easy for Asatruar and Druids to « translate » and use, too.
In Family Wicca, priestess, wife, and mother Ashleen O’Gaea offers encouragement, shares her own family’s experiences, discusses real-life challenges and how to deal with them, and provides a wealth of simple rituals and inexpensive projects that will enhance your family’s life in every way.
Learn to ground your family in Wicca without devaluing other religions…explain life, sex, and, death compassionately and with calm common sense. Live mythically…and joyfully celebrate the passages in your life. Not only will you find lots of ideas to use right away, you’ll also refer to this book again and again as your traditions grow with your family. It includes, for example:
• Answers to hard questions about the faith from children and non-Wiccan family and friends. • Ways to put Charge of the Child into practice. • Blessings for daily events and spells for daily problems. • Tips on celebrating the Sabbats through camping and other outdoor activities. • Projects to do together, such as making brooms, banners, calendars, and coloring books.
Wicca’s families are Wicca’s future. The need for mutual support is increasing – and Family Wicca is revised and expanded to answer that need for another generation.

J’ai en premier lieu apprécié le fait que les ajouts, modifications soient clairement indiqués dans la seconde édition de ce livre (même si j’en possède également la première et que je peux donc facilement comparer les deux). C’est toujours quelque chose qui me plaît quand j’ai entre les mains une édition revue et augmentée / révisée, d’abord parce que cela permet souvent de mesurer le cheminement de l’auteur entre ces deux éditions et aussi parce que j’ai ainsi le sentiment que l’auteur reconnaît également ce cheminement et reste intègre par rapport à celui-ci (j’ai décidé d’ajouter ça parce que…, avec le recul du temps je trouve que j’aurais également dû parler de tel ou tel aspect…).
Même si Ashleen O’Gaea se défend de raconter une version « youpi tout est beau au pays des bisounours » du quotidien de sa famille en tant que famille de wiccans, c’est tout de même un peu l’impression que j’en ai retiré. Je reconnais toutefois que d’une part la situation aux USA et en France est différente et probablement pas entièrement transposable et que d’autre part, mes propres craintes expliquent sans doute mon scepticisme face à l’acceptation sans souci du paganisme assumé d’Ashleen et sa famille. J’ai été un peu crispée par les passages évoquant la wicca comme la « vieille religion à la pratique ininterrompue quoique cachée » (je ne vais pas (re)lancer la polémique ici), mais en dehors de ça, j’ai aimé (re)lire ce livre et j’ai trouvé ce témoignage intéressant. Sur bien des points, j’ai retrouvé une façon de faire et d’être très proche de ce que j’essaie de vivre avec mes enfants, même si je ne partage pas le paganisme avec eux.
Récemment, j’ai été un peu prise de cours par une question plus directe de ma fille à propos d’un objet que je fabriquais; j’ai répondu la vérité, évidemment, mais je pense que ma réponse post-relecture de ce livre aurait été un peu différente et surtout plus claire en même temps que plus simple (avec des analogies à sa portée). Je crois que cette lecture m’a décomplexée sur le fait de parler de magie (puisque c’est de cela qu’il s’agissait avec cet objet) : je ne vais probablement pas aller volontairement donner une information qu’ils ne me demandent pas, en revanche, je me sens prête à répondre plus complètement et les exemples partagés dans le livre y sont pour quelque chose.
Bref, après cette (re)lecture, je cerne un peu mieux ce que je ne me sens pas (encore) capable d’assumer (un cercle avec mes enfants), mais j’entrevois par ce qui est évoqué dans ce témoignage un moyen de partager davantage et / ou autrement.

* N.B. : Ce lien renvoie sur la page détaillée du produit sur amazon. Je suis inscrite au programme partenaire et si vous souhaitez acheter ce livre via le lien présent sur ce blog, je recevrai une petite commission (utilisée pour subventionner partiellement mes nouveaux achats de livres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web