J’ai dans le passé toujours tenu plusieurs carnets à la fois. Des moleskine de plusieurs tailles, des paperblanks (je suis sûre que je ne suis pas la seule fan de ces carnets !), des carnets pour l’art journaling, des carnet pour noter les rêves, d’autres pour les plantes ou encore les pierres, des carnets de dévotion… plein de carnets. Je pensais en me remettant en chemin que j’allais remettre également ces carnets en service.
Je me trompais : je n’avais envie que d’un seul carnet, un carnet qui me servirait pour tout. Un Carnet de Sorcière ou plutôt un Carnet de Route. De mes premiers pas en art journaling il me restait deux age bag de clairefontaine (très vite je suis passée au moleskine pour cet usage) que j’ai décidé d’utiliser plutôt que d’attendre de racheter un nouveau carnet. J’aime (toujours) le toucher de la couverture, les feuilles blanches non lignées et le format A5.
A ma grande surprise, cette nouvelle organisation semble me convenir. J’ai un code couleur pour chaque type d’entrée (vert = cheminement personnel, lavande = rêves, orange = tirages par exemple) et ça fonctionne.

20130520-carnetdesorciere

En fait, en vrai, j’ai quand même un deuxième carnet :).

20130520-carnetetcompagnon

Un sketchbook au format A4 qui sert de compagnon au premier et dans lequel je peux faire mes essais de tracés de labyrinthe / calligraphie / noeuds celtiques (oui, je compte bien me remettre à tout ça) sans alourdir inutilement le premier.

20130520-labyrinthe

2 réflexions au sujet de « Carnet… »

    • Je comprends ! J’étais comme ça aussi, enfin à tout séparer, je ne sais pas si c’est de l’extrémisme 😀
      Et je trouve vraiment marrant que tout d’un coup, j’aie changé à ce point… on verra sur le long terme 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web