Vendredi matin, je me suis levée à 3h. C’est qu’il était alors 6 pm PST, soit l’heure du premier chat hebdomadaire de l’atelier BIG, emmené par Connie Hozvicka. Je n’ai pas regretté du tout de m’être levée aussi tôt, nous avons ri, partagé, échangé, plaisanté. J’ai aimé l’ambiance chaleureuse et décontractée.
Le soir, en rentrant, je voulais terminer mes exercices pour la semaine 1. Il m’en restait deux à faire. Sitôt le repas terminé, j’ai sorti une grande feuille, de la peinture, ma nouvelle assiette-palette et hop, au travail. Le bleu outremer foncé et le doré m’appelaient depuis plusieurs jours déjà, je savais donc que je voulais, au moins pour la première peinture utiliser ces deux couleurs qui avaient autant insisté pour que je m’occupe d’elles. Je commence par les étoiles. Dorées. De tailles différentes. Je m’applique, je suis dans la peinture. C’est l’heure du fond. Je commence à étaler la peinture et je m’aperçois que j’ai utilisé le tube de noir au lieu du blue foncé. Horreur. A la lumière électrique, je n’avais pas vu la différence. Tant pis, je fais avec ce qui est déjà fait et je continue avec la « bonne » couleur. J’ai utilisé un medium avec, supposé rendre la peinture plus brillante. Je ne suis pas super convaincue, mais je ne l’ai peut-être pas utilisé comme il le fallait. J’ai peint, sans trop penser. Bien sûr, j’ai entendu les habituelles remarques de mon critique (la litanie sur les coups de pinceaux apparents, le fait que j’aurais du commencer par le fond etc.), mais j’ai laissé le critique critiquer et j’ai continué à peindre.

J’aurais bien voulu continuer et boucler ainsi mon travail pour la semaine 1. Mais j’étais trop fatiguée alors je me suis couchée. La psycho-rigide en moi se dit que comme ce soir elle sort, elle finira donc la semaine 1 après le départ de la semaine 2 et ça, bouh, c’est pas bien, c’est pas rangé, ça rentre pas dans les cases. Mais il va bien falloir qu’elle apprenne à vivre avec, qu’elle apprenne à lâcher prise. Je ne sais pas si c’est BIG qui me bouscule, mais je me sens dans un truc très fort de contrôle ces deux derniers jours. Pas tellement quand je peins, mais au quotidien, dans la vie de tous les jours. Comme pour compenser ce que je lâche par ailleurs ?

Une réflexion au sujet de « BIG – Semaine 1 (suite) »

  1. Tu me donne plus jamais envie de me remettre au très grand format !
    J’adore ce bleu, on dirait qu’il vibre, comme si c’était l’illustration parfaite de « dans l’univers tout est toujours en mouvement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web