Pleine Lune. Pas le rituel, la cérémonie que j’avais en tête mais finalement tout était parfait. Oui, je me répète sans doute, mais ce n’est pas une tentative de ma part pour appliquer la méthode Coué et n’être pas déçue de ce que les choses ne se déroulent pas comme prévu. Je vis vraiment ces changements de plans comme étant pour le meilleur, laisser couler le flot, laisser venir les choses plutôt que s’accrocher à et au final ce qu’il se passe avec le flot est justement parfait car dans le flot, dans l’harmonie du moment, ce que vouloir coller à tout prix à un programme pré-établi ne serait pas.
Dimanche soir, discussion à trois et fatigue donc couchée de bonne heure (enfin, c’est relatif).
Lundi soir, retour tard du travail, discussion sur la terrasse, en contemplant la pleine lune majestueusement ronde et brillante. Et puis un moment à moi. Seule. sur le balcon. Avec une pleine lune maintenant cachée parles nuages et la fatigue qui se fait sentir très fortement. Cercle, éléments, Déesse. Et une prière à la Lune, à la Déesse, aux éléments. Juste besoin d’aide pour laisser partir ce que je suis prête à laisser partir et qui m’encombre. J’ai été tentée l’espace d’un instant de donner des précisions sur ce que je pensais être prête à lâcher, sur quelle(s) relation(s) je peux laisser partir… mais ça ne m’a pas semblé juste, ça aurait été forcer les choses d’une certaine façon. Je ne veux laisser partir que ce que je suis vraiment prête à laisser partir et pas ce que je m’imagine être prête à… je ne veux pas préjuger de ce que je suis prête à lâcher. Et puis je me suis aventurée en terrain inconnu mais qui me semblait faire sens car partout ce rituel revenait au cours des derniers jours : Ho’oponopono. Une tradition hawaïenne de repentir et de réconciliation. J’ai besoin de remettre des choses d’aplomb, de pardonner, de me faire pardonner aussi et de laisser aller. J’ai besoin d’alignement, de paix de façon générale, et de façon plus particulière dans une relation donnée. Alors Ho’oponopono me semble être ce dont j’ai besoin.

Thank you, I love you, Please forgive me, I’m sorry

J’ai prié, remercié. Et me suis couchée légère et apaisée.

Liens supplémentaires :
Ho’oponopono
e-book
Ho’oponopono (pranique.com)
Ho’oponopono – vidéos

Source image

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.