Impossible de joindre le tatoueur / pierceur mercredi matin (28/07/2010) alors la décision a été prise d’y aller directement à 14h et de voir ce qu’il serait possible ou pas de faire et d’en profiter pour poser des questions sur un tatouage (ça c’est pour D., une amie). L’Univers était avec nous puisque, suite à une annulation, il était tout à fait possible de nous piercer le jour-même :). Le temps que E. en finisse avec B. et nous rejoigne et hop, nous étions tous les trois prêts pour être alignés en rang d’oignons et troués :). Non, en vrai, on n’a pas été alignés et piercés à la chaine :). Nous avons été informés des risques, du déroulement de l’acte… Même l’information selon laquelle un piercing en horizontal a plus de risques de rejet qu’en vertical n’a pas suffit à me faire changer d’avis ni à opter pour un microdermal moins susceptible d’être rejeté. Je n’ai pas non plus demandé à ce qu’on me pierce le nez, alors que j’étais partie pour… je ne sais pas ce qui m’a retenue, mais au regard de ce qui a suivi et de ma réaction post-piercing, je me dis que comme toujours, tout était pour le mieux et que j’ai bien fait de suivre le « flot du moment ».
Nous avons patienté D. et moi dans la salle d’attente et feuilleté le book du tatoueur. J’ai été ravie ravie ravie d’y voir figurer mon tatouage. Je dois dire que si j’en suis toujours aussi heureuse et satisfaite, une idée a germé depuis le début de l’année et se fait de plus en plus présente: j’aimerais que les contours noirs de mon tatouage aient un aspect « coup de pinceau », genre calligraphie chinoise. C’est une collègue de travail qui a fait naître cette envie en me montrant son tatouage, réalisé sur Voiron (par ce tatoueur ?, il faut que je lui demande), au début de l’année…
Trois piercings arcade gauche, un seul horizontal: le mien. Je suis très heureuse du résultat, mais je dois dire que je ne m’attendait pas à être aussi fortement en état de choc après. Pas immédiatement après, mais le soir (sans doute que la séance NAET juste après n’a pas aidé…) et le lendemain toute la journée j’ai trainé une sensation bizarre d’être décalée, à côté de mes pompes, d’être « double » et pas « mise au point ». Heureusement, une nuit de sommeil à peu près potable plus loin, je me sens mieux. Et le rescue a aidé aussi.

Un avant / pendant / après…






2 réflexions au sujet de « Des p’tits trous… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web