Tellement de choses à dire, si peu de temps pour me poser.
Parmi les rencontres magiques de ces dix derniers jours, ce livre magnifique, plein d’amour et d’humanité : The Wind is my Mother – The Life and Teachings of a Native American Shaman de Bear Heart. Je l’ai commencé pendant mon stage Chanter et Danser la femme (il faut vraiment que je prenne le temps de venir le raconter !), il tombait pile au bon moment, juste après The Medicine Way de Kenneth Meadows. J’ai aimé ce qu’il raconte de son enfance, de sa culture, de sa vie. Son humour aussi, forme d’humilité. Mon côté carré a moins aimé le récit non chronologique, les répétitions et d’autres choses qui me semblent à creuser parce que lues avec scepticisme et grande surprise (« It’s possible that the Hebrews were here in North America first and then traveled to Israel » en commentaire au fait que des fouilles archéologiques sur le continent nord-américain ont révélé des artefacts comportant des lettres hébraïques)… mais l’un dans l’autre, le sentiment dominant de cette lecture c’est au final celui d’un cercle autour d’un feu de camp près duquel un vieil indien vient raconter de chouettes histoires…. peu importe qu’elles soient toutes 100 % vraies, c’est ce qu’elles véhiculent qui compte et je suis sortie de cette lecture pleine de paix, de chaleur et d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web