OTT 22 : Le coeur fou

OTT 22 : Le coeur fou

La folle sagesse de Saint François d’Assise
Le cœur a ses raisons que la raison ne peut pas comprendre. Le cœur a sa propre dimension d’être qui est complètement obscure pour le mental; il est plus élevé et plus profond que le mental, au-delà de sa portée.
Cela semble fou, l’amour semble toujours fou parce que l’amour n’est pas fonctionnel. Le mental est fonctionnel. Il utilise tout pour autre chose, ce qui est la signification même d’être fonctionnel. Le mental est résolu, dirigé vers son but, il transforme tout en moyens et l’amour ne peut pas se transformer en moyen, voilà le problème. L’amour est le but en soi.

Les fous ont toujours une sagesse subtile et les sages agissent toujours comme des fous.
Dans les temps anciens tous les grands empereurs avaient toujours un fou à la cour. Ils avaient de nombreux sages, conseillers, ministres et premiers ministres, mais toujours un fou. Pourquoi ? Parce qu’il y a des choses que les prétendus sages ne sont pas à même de comprendre; que seul un fou peut comprendre. Car les soi-disant sages sont si idiots que leur ruse et leur intelligence leur obscurcit l’esprit.
Un fou est simple et était nécessaire, car souvent les prétendus sages ne disaient rien par peur de l’empereur. Un fou n’a peur de personne, il parle quelles qu’en soient les conséquences. C’est ainsi qu’agit le fou, simplement, sans penser au résultat. Un homme intelligent pense toujours d’abord au résultat et agit ensuite. D’abord vient la pensée, puis l’action. Un fou agit; la pensée ne vient jamais en premier.
Chaque fois qu’un être réalise l’ultime, il n’est pas comme vos sages, il ne peut pas l’être; il peut ressembler à vos fous mais il ne peut ressembler à vos sages.
Lorsque saint François fut illuminé il prit coutume de se nommer « le fou de Dieu ». Le Pape était un homme sage et lorsque saint François alla le voir, même le Pape pensa que cet homme était devenu fou. Il était intelligent, calculateur, habile; autrement comment aurait-il pu être Pape ? Pour devenir Pape l’on doit passer par la politique. Devenir Pape nécessite de la diplomatie, de la compétition agressive afin d’écarter les autres, les utiliser comme des marches et les jeter ensuite. C’est de la politique… parce qu’un Pape est un chef politique. La religion est secondaire ou même inexistante. Comment un homme religieux pourrait-il se battre et être agressif pour un poste ? Ce sont seulement des politiciens.

Saint François vint voir le Pape et le Pape pensa que cet homme était un fou. Mais les arbres, les oiseaux et les poissons pensaient différemment. Lorsque saint François allait à la rivière les poissons sautaient pour célébrer sa venue. Des milliers de gens ont été témoin de ce phénomène; des millions de poissons sautaient ensemble, toute la rivière disparaissait sous les sauts des poissons. Saint François venait et les poissons étaient heureux. Et partout où il allait les oiseaux le suivaient, venaient se poser sur sa jambe, sur son corps, sur son genou. Ils comprenaient ce fou mieux que le Pape. Même les arbres devenus secs et qui allaient mourir reverdissaient et fleurissaient à nouveau si saint François s’en approchait. Ces arbres avaient compris que ce fou n’était pas un fou ordinaire. C’était le fou de Dieu.
Laissez-moi vous rappeler un événement de la vie de Jésus. Un jour il prit un fouet et entra dans le grand temple de Jérusalem. Un fouet dans la main de Jésus ? C’est le sens de la parole de Bouddha: « Une main sans blessures peut manier le poison ». Oui, Jésus peut manier un fouet sans problème; le fouet ne peut pas le dominer. Il reste alerte, à la mesure de sa conscience.
Le grand temple de Jérusalem était devenu une caverne de voleurs. Il y avait dans le temple des changeurs d’argent qui exploitaient tout le pays. Jésus pénétra seul dans le temple et renversa les tables des changeurs, jeta leur argent et créa un tel tumulte que les changeurs s’enfuirent hors du temple. Ils étaient nombreux et Jésus était seul, mais il était dans une telle colère, animé d’un tel feu !

Cela a posé un problème aux chrétiens. Comment expliquer cela ? Car tout leur effort est de prouver que Jésus est une colombe, un symbole de paix. Comment a t-il pu manier un fouet ? Comment a t’il pu se mettre dans une telle colère, une telle fureur au point de renverser les tables des changeurs et de jeter les marchands hors du temple ? Il devait vraiment être en fureur, sinon, il était seul… il aurait pu être ceinturé.
Son énergie devait être celle d’une irrésistible tempête, ils ne pouvaient pas lui résister. Les prêtres et les changeurs, tous s’enfuirent en criant: « Cet homme est devenu fou ! »

Les chrétiens évitent cette histoire. Ce n’est pas la peine de l’éviter si vous comprenez que Jésus est absolument innocent ! Il n’est pas en colère, il est dans la compassion; il n’est pas violent, il n’est pas destructeur, il est dans l’amour. Le fouet dans ses mains est un fouet dans les mains de l’amour et de la compassion.
Un homme conscient agit en conscience, de ce fait il n’y a pas à avoir de repentir; son acte est total. Une des beautés de l’action totale est qu’elle ne crée pas de Karma, elle ne crée rien et ne laisse aucune trace sur vous. C’est comme écrire sur l’eau; vous n’avez même pas terminé… que tout a disparu. Ce n’est même pas comme écrire sur le sable, car cela pourrait rester quelques heures si le vent ne se lève pas, c’est écrire sur l’eau.

Si vous pouvez être totalement alertes, alors il n’y a pas de problème, vous pouvez manipuler du poison et le poison agira comme un remède. Dans les mains du sage le poison devient remède, dans les mains du fou, même le remède, même le nectar va forcément devenir du poison. Si vous agissez dans l’innocence, non à travers la connaissance mais avec l’innocence de l’enfant, il ne pourra rien vous arriver de mauvais, parce que ça ne laisse pas de trace. Vous restez libres de vos actes, vous vivez totalement et aucun acte n’est pour vous un fardeau.

Etonnant comme les cartes de l’Osho Transformation Tarot n’arrêtent pas de revenir. Le coeur a ses raisons… ma raison veut bien qu’on lui explique….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web