… ou presque. Un de mes rares « barbouillages » d’une époque où je n’osais pas encore. Je crois que j’avais « osé » en tout et pour tout trois fois à cette époque. Celui-là, je l’avais même encadré et accroché au mur dans mes chez moi successifs. Un paradoxe que je n’ai jamais compris et qui continue presque 20 ans plus loin de me faire sourire. Celui-là, c’était aussi une image venue en même temps – ou presque – que des mots qui avaient jailli tout seuls pour former le poème que je suis encore à ce jour le seul à aimer me dire que c’est moi qui l’ai écrit.

La fureur du vide (1992)

La fureur du vide (1992)

Gouache sur papier pour peinture à l’huile 24*32.

4 réflexions au sujet de « Sorti du placard… »

  1. Merci, Sia.
    Petite question… St-Martin-Le-V. ? Dans le 38 ??? Près de Grenoble ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web