Tirage relationnel. 4 cartes.

Encore et toujours et encore la même relation que je n’arrive pas décidément pas à comprendre tellement nos blessures se ravivent mutuellement.

1 – En haut à gauche : Vous et ce que vous contribuez à la relation, ici et maintenant.

OZT - 27 : Guérison

Vous portez vos blessures. Du fait de votre ego, votre être tout entier est une blessure et vous la portez partout où vous allez. Personne ne cherche à vous blesser, personne n’est dans l’attente de vous faire du mal ; chacun est occupé à protéger ses propres blessures. Qui aurait assez d’énergie ? Mais cela arrive tout de même parce que vous êtes tellement prêt à être blessé, tellement prêt, dans l’attente des coups.
Vous ne pouvez pas toucher l’homme de Tao. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a personne pour être touché. Il n’y a aucune blessure. Il est sain guéri, entier. Le terme anglais « whole » – entier est très beau et le mot « heal » – guérir ainsi que le mot « holy » – saint ont la même racine, « whole ». L’homme de Tao est entier, sain et saint.
Soyez conscients de votre blessure. Ne l’aider pas à croître, laissez-la se guérir et elle ne sera guérie que lorsque vous irez à sa racine. Moins votre mental interviendra, plus vite votre blessure guérira ; sans mental, pas de blessure. Vivez une vie sans tête. Allez et acceptez les choses comme elles sont.
Pendant vingt-quatre heures seulement, essayez – une acceptation totale, quoi qu’il arrive. Quelqu’un vous insulte, acceptez le, ne réagissez pas et voyez ce qui se passe. Soudain vous éprouverez un flot de vitalité que vous n’aviez jamais ressentie auparavant.

Osho The Empty Boat Chapter 10

Commentaire :

Voici venu le temps où les blessures du passé, profondément cachées, remontent à la surface prêtes et disponibles à la guérison.
La figure de cette carte est nue, vulnérable, ouverte au contact affectueux de l’existence. L’aura autour de son corps est pleine de lumière et la qualité de détente, de sollicitude et d’amour qui l’entoure dissolvent son agressivité et sa souffrance. Des lotus de lumière apparaissent sur son corps physique et autour du corps éthérique, dont les guérisseurs disent qu’il nous enveloppe tous. Dans chacune de ces couches subtiles apparaît un cristal ou schéma guérisseur.
Lorsque nous sommes sous l’influence guérissante du Roi de l’Eau, nous ne nous cachons plus de nous-mêmes ni des autres. Dans cette attitude d’ouverture et d’acceptation, nous pouvons être guéris et également aider d’autres à être en bonne santé et à trouver la plénitude.

2 –  En haut à droite : l´Autre, sa contribution à la relation ici et maintenant

OZT - 58 : Aller avec le courant

OZT - 58 : Aller avec le courant

Lorsque je dis : « devenez eau » je veux dire devenez un flux ; ne soyez pas stagnant, bougez, bougez-vous comme de l’eau.
Lao Tzu à dit : « La voie du Tao est une voie fluide, elle se déplace comme l’eau ». Quel est le mouvement de l’eau ? Ou celui d’une rivière ? Le mouvement a quelques belles choses à son sujet. Premièrement, il se déplace toujours vers la profondeur, il recherche toujours la terre la plus basse. Il est non ambitieux ; il n’aspire jamais à être le premier, il veut être le dernier. Rappelez-vous, Jésus à dit : « Les derniers ici seront les premiers dans mon royaume de Dieu ». Il parle de la voie fluide du Tao ; sans la nommée, il parlait d’elle.
Soyez les derniers, soyez non ambitieux. Ambition veut dire aller vers le haut. L’eau descend, elle recherche la terre la plus basse, elle veut être une non entité. Elle ne veut pas se déclarer unique, exceptionnelle, extraordinaire. Elle n’entretient aucun ego.

Osho Take it Easy, Volume 1 Chapter 14

Commentaire :

La silhouette sur cette carte est complètement détendue et à l’aise dans l’eau, se laissant aller avec le courant. Le personnage a maîtrisé l’art d’être passif et réceptif sans être terne ni somnolent. Il est simplement disponible aux courants de la vie, sans jamais penser ni dire : « Je n’aime pas cela » ou « Je préfère aller dans l’autre direction ».
À chaque moment de la vie nous avons le choix d’entrer dans les eaux de la vie et de se laisser porter par le courant ou d’essayer de nager à contre-courant.
Lorsque cette carte apparaît dans un tirage, elle indique que désormais, vous êtes à même d’aller avec le courant, confiant en la vie qui vous soutient dans votre détente et vous emmène exactement là où elle veut que vous alliez. Permettez à ce sentiment de confiance et de relaxation de croître de plus en plus ; tout se passe exactement comme il le faut.

3 – En bas à gauche : les énergies en interaction

OZT - 62 : Comparaison

La comparaison amène l’infériorité, la supériorité. Lorsque vous ne comparez pas, toute infériorité, toute supériorité disparaissent. Alors vous êtes, vous êtes simplement là. Un petit buisson ou un grand arbre , cela importe peu ; vous êtes vous-même.
Vous êtes nécessaire. Un brin d’herbe est tout aussi nécessaire que la plus grande étoile. Sans le brin d’herbe Dieu sera moins qu’il n’est. Ce chant du coucou est aussi nécessaire que n’importe quel Bouddha. Le monde sera moins, sera moins riche si ce coucou disparaît.
Regardez autour de vous, tout est nécessaire et tout a sa place. C’est une uni-té organique, personne n’est plus haut et personne n’est plus bas, personne n’est supérieur, personne n’est inférieur. Tout le monde est incomparablement unique.

Osho The Sun Rises in the Evening Chapter 4

Commentaire :

Qui prétend que le bambou est plus beau que le chêne ou le chêne plus précieux que le bambou ? Pensez-vous que le chêne souhaiterait avoir un tronc creux comme celui du bambou ? Le bambou se sent-il jaloux du chêne parce qu’il est plus grand et que ses feuilles changent de couleur en automne ? L’idée même des deux arbres se comparant semble ridicule, pourtant, nous les humains, semblons trouver cette habitude très difficile à lâcher.
Soyons réaliste, il y aura toujours quelqu’un qui sera plus beau, plus doué, plus fort, plus intelligent ou apparemment plus heureux que vous ne l’êtes. Et réciproquement, il y aura toujours quelqu’un qui sera moins privilégié que vous dans tous ces domaines.
La façon de découvrir qui vous êtes n’est pas de vous comparer à d’autres, mais de regarder en vous pour voir si vous réalisez votre propre potentiel de la meilleure façon qu’il vous soit possible.

4 – En bas à droite : la prise de conscience

OZT - 08 : Le courage

OZT - 08 : Le courage

La graine ne peut pas savoir ce qui va se passer, la graine n’a jamais connu la fleur. Et la graine ne peut même pas croire qu’elle porte ce potentiel de devenir une fleur magnifique. Long est le voyage, et il est toujours plus rassurant de ne pas entreprendre ce voyage car le chemin est inconnu ; rien n’est garanti.
Rien ne peut être garanti. Mille et un sont les hasards du voyage, nombreux sont les écueils et la graine est en sécurité, cachée dans une gangue dure. Pourtant la graine essaye, fait un effort ; elle lâche la sécurité de la gangue, elle commence à bouger. Immédiatement le combat s’engage : la bataille avec le sol, avec les pierres, avec les rocs. Or la graine était très résistante et la pousse sera très, très tendre et les dangers seront nombreux.
Il n’y avait aucun danger pour la graine, la graine pouvait survivre des millénaires, mais pour la pousse, nombreux sont les dangers. Pourtant la pousse se dirige vers l’inconnu, vers le soleil, vers la source de la lumière, ne sachant où, ne sachant pourquoi. Lourde est la croix à porter, mais un rêve s’est emparé de la graine et la graine avance.
Le chemin de l’homme est identique. Il est ardu. Beaucoup de courage sera nécessaire.

Osho Dang Dang Doko Dang Chapter 4

Commentaire :

Cette carte montre une petite fleur sauvage qui à rencontrer le défi de la roche et de la pierre sur son chemin pour émerger dans la lumière du jour. Entourée d’une brillante aura dorée, elle expose la majesté de sa petitesse. Sans honte, elle se montre l’égale du plus brillant soleil.
Lorsque nous sommes confronté à une situation difficile nous avons le choix : soit nous pouvons être rancunier et essayer de trouver quelqu’un ou quelque chose à blâmer pour ces difficultés, soit nous pouvons faire face à ce défi et croître.
La fleur nous montre la voie, sa passion pour la vie la mène des ténèbres à la lumière. Il ne sert à rien de se battre contre les défis de la vie, d’essayer de les éviter ou de les nier. Ils sont là et si la graine doit devenir une fleur nous devons traverser les épreuves.
Soyez assez courageux pour devenir la fleur que vous êtes destiné à être.

Waow. Dire que mes blessures étaient à nu hier, dire que je portais mes blessures est un understatement. La comparaison me parle aussi très fort, un travers vers lequel me poussent mes blessures, justement; au point d’en oublier parfois, ici ou là, le courage nécessaire. Ce tirage ne me rassure pas, mais il m’apaise en me rappelant que ce qui doit être sera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web