Toujours aussi heureuse d’être arrivée au bon moment pour participer à l’Atelier.
Un travail avec Uruz cette semaine. J’ai dormi avec ma rune, j’en ai répété le tracé dans ma tête, je l’ai trimballée partout avec moi, j’ai murmuré son nom, j’ai chanté son nom, mon corps a pris sa forme. Et j’ai eu le sentiment de rester « en attente ». Avant de comprendre que c’est d’elle que venait cette attente. Laisser germer dans la terre. Et arroser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web