Tirage à 5 cartes. Lecture générale.

OZT 23 - Le créateur

OZT 23 - Le créateur

1 – Centre – La question

Il y a deux sortes de créateurs dans le monde : l’un travaille avec les objets – un poète, un peintre, ils travaillent avec des objets, ils créent des choses ; l’autre sorte de créateur, le mystique, se crée lui-même. Il ne travaille pas avec des objets, il travaille avec le sujet ; il travaille sur lui-même, son propre être. Et il est le vrai créateur, le vrai poète car il fait de lui-même un chef d’œuvre.
Vous portez en vous un chef d’œuvre caché, mais vous lui barrez la route. Mettez-vous simplement sur le côté et le chef d’œuvre se révèlera. Chacun est un chef d’œuvre, car Dieu ne donne jamais naissance à moins que cela. Chacun porte ce chef d’œuvre, caché depuis de nombreuses vies, ne sachant pas qui il est et essayant, en surface, de devenir quelqu’un.
Renoncez à l’idée de devenir quelqu’un, parce que vous êtes déjà un chef d’œuvre. Vous ne pouvez pas être amélioré. Il vous faut uniquement y venir, le connaître, le réaliser. Dieu lui-même vous à crée, vous ne pouvez pas être amélioré.

Osho Ah, This! Chapter 1

Commentaire :

Le maître Zen de cette carte s’est ceinturé de l’énergie du feu et est à même de l’utiliser pour créer plutôt que pour détruire.
Il nous invite à reconnaître et à partager avec lui la compréhension qui appartient à ceux qui ont maîtrisé les feux de la passion sans les réprimer ni leur permettre de devenir destructeurs ou chaotiques. Il est tellement lui-même qu’il n’y a plus de différence entre qui il est à l’intérieur et qui il est dans le monde extérieur. Il offre à tous ceux qui viennent à lui, ce cadeau de compréhension et d’intégration, le cadeau d’une lumière créatrice qui émane du centre de son être.
Le Roi de feu nous dit que tout ce que nous entreprenons maintenant, avec la compréhension procurée par la maturité, apportera un enrichissement dans notre vie ainsi que dans celle des autres. Le moment est venu d’exprimer ce que vous êtes en utilisant vos expériences acquises ainsi que les techniques que vous possédez.

OZT 06 - Les amants

OZT 06 - Les amants

2 – Gauche – L’influence intérieure que vous n´êtes pas à même de percevoir

Notez bien ces trois choses : L’amour au stade le plus primaire est la sexualité, c’est le niveau physique – à son niveau le plus raffiné l’amour devient compassion. La sexualité est en deçà de l’amour, la compassion est au-delà de l’amour. L’amour est exactement au milieu.
Très peu de gens connaissent ce qu’est l’amour, malheureusement quatre-vingt-quinze pour cent des gens pensent que la sexualité est de l’amour, il n’en est rien. La sexualité est animale ; assurément, elle a le potentiel de croître en amour mais elle n’est pas l’amour véritable, uniquement un potentiel…
Si vous devenez conscient et vigilant, méditatif, alors la sexualité peut être transformée en amour. Et si votre état méditatif devient total, absolu, l’amour peut se transformer en compassion. La sexualité est la graine, l’amour est la fleur, la compassion est le parfum.

Bouddha a défini la compassion comme étant « amour plus méditation ». Lorsque votre amour n’est pas uniquement un désir pour l’autre, lorsque votre amour n’est pas uniquement un besoin, lorsque votre amour est un partage, lorsque votre amour n’est pas celui d’un mendiant mais celui d’un empereur, lorsque votre amour ne demande rien en retour mais est seulement prêt à donner – à donner pour la seule joie de donner – alors ajouter lui la méditation et le parfum le plus pur est libéré. C’est la compassion. La compassion est le phénomène le plus élevé qui soit.

Osho Zen, Zest, Zip, Zap and Zing Chapter 3

Commentaire :

Ce que nous appelons « amour » est en réalité tout l’éventail des modes relationnels, du plus terrestre au plus céleste.
Au plan le plus terrestre, l’amour est attraction sexuelle. Beaucoup d’entre nous restons figés à ce stade parce que nos conditionnements ont chargé notre sexualité de toutes sortes d’expectatives et de répressions. Le problème majeur dans l’amour physique est qu’il ne dure jamais. Ce n’est qu’en acceptant ce fait que nous pouvons véritablement célébrer la sexualité pour ce qu’elle est, accueillir ses ébats et la laisser aller avec gratitude lorsqu’elle n’est plus.
En mûrissant nous pouvons peu à peu faire l’expérience de l’amour qui existe au-delà de la sexualité et honorer l’individualité unique de l’autre. Nous commençons à comprendre que notre partenaire fonctionne bien souvent comme un miroir qui reflète les aspects non encore reconnus de notre réalité intérieure et qui nous soutient dans notre évolution.
Cet amour est fondé sur une liberté sans expectatives, ni besoins. Ses ailes nous portent toujours plus haut, vers l’amour universel qui éprouve tout comme Un.

OZT 45 - Le voyage

OTZ 45 - Le voyage

3 – Droite – L’influence extérieure dont vous êtes conscient
La vie est une continuité, toujours et toujours. Elle ne va vers aucune destination finale, elle va vers. Simplement un pèlerinage, simplement le voyage en lui-même est la vie, non le fait d’atteindre à un certain point.
Aucun but – simplement danser et être en pèlerinage, se déplacer joyeusement, sans se tracasser à propos d’une destination. Que ferez-vous lorsque vous aurez atteint une destination ? Personne n’a demandé cela, parce que tout le monde essaye d’avoir une certaine destination dans la vie. Mais les implications…
Si vraiment vous atteignez la destination de la vie et après, quoi ? Alors vous aurez l’air très embarrassé. Nulle part où aller… vous avez atteint la destination finale et pendant le voyage vous avez tout perdu, il vous a fallu tout perdre. Aussi vous tenant nu à la destination finale, vous aurez l’air d’un idiot : quel était le but ? Vous vous hâtiez si fortement, vous vous inquiétiez si fortement et c’est cela le résultat !

Osho Rinzai: Master of the Irrational Chapter 7

Commentaire :
La minuscule figure qui chemine sur le sentier de ce magnifique paysage n’est pas concernée par le but. Il ou elle sait que le voyage est le but, que le pèlerinage en lui-même est l’endroit sacré. Chaque pas sur la voie est important en lui-même.
Lorsque cette carte apparaît dans un tirage, elle indique une période de mouvements et de changements. Ce peut être un mouvement physique, d’un endroit à un autre ou un mouvement intérieur d’un état d’être à un autre. Quoi qu’il en soit, cette carte assure que le mouvement sera facile et qu’il apportera une qualité d’aventure et de croissance. Il n’y a aucun besoin de lutter ou de trop planifier.
La carte du voyage nous incite également à accepter et à embrasser le nouveau, tout comme lorsque nous voyageons dans un pays étranger ou la culture et l’environnement sont différents du notre. Cette attitude d’ouverture et d’acceptation invite de nouveaux amis et de nouvelles expériences dans nos vies.

OZT 77 - Nous sommes le monde

OZT 77 - Nous sommes le monde

4 – Bas – Ce qui est nécessaire à la solution
Lorsque des milliers et des milliers de gens autour de la terre célèbrent, chantent, dansent, sont extatiques, ivres du divin, il n’y a aucune possibilité d’aucun suicide global.
Avec tant d’élan festif et avec un tel rire, avec une telle vitalité et santé, avec tant de naturel et de spontanéité, comment peut-il y avoir une guerre ? La vie vous a été donnée pour créer, vous réjouir et pour célébrer. Lorsque vous pleurez et gémissez, lorsque vous êtes malheureux, vous êtes seul. Lorsque vous célébrez, l’existence entière danse avec vous.
C’est uniquement dans la célébration que nous rencontrons l’ultime, l’éternel. C’est uniquement dans la célébration que nous dépassons le cycle de mort et renaissance.

Osho I Celebrate Myself Chapter 4

Commentaire :
L’humanité est ici peinte comme un arc-en-ciel d’êtres dansant autour du mandala de la terre. Reliés par leurs mains, plein de joie et de gratitude pour ce cadeau qu’est la vie.
Cette carte représente un temps de communication, de partage des richesses que chacun d’entre nous apporte à l’ensemble. Personne ici ne s’accroche, rien à retenir. C’est un cercle dépourvu de la crainte du sentiment d’infériorité ou de supériorité.
Lorsque nous reconnaissons la source commune de notre humanité, les origines communes de nos rêves et désirs, de nos espoirs et de nos craintes, nous découvrons notre interdépendance dans le grand miracle qu’est l’existence.
Lorsque nous pouvons rassembler notre immense richesse intérieure pour créer un trésor d’amour et de sagesse disponible à tous, nous participons au merveilleux schéma de la création éternelle.

OZT 32 - Moralité

OZT 32 - Moralité

5 – Haut : La Solution : la Compréhension
Bodhidharma… dépasse de loin des moralistes, les puritains, les prétendues bonnes gens, ceux qui vous veulent du bien. Il a touché le fond même du problème.
À moins que la conscience ne se développe en vous, toute votre moralité est fausse, toute votre culture n’est simplement qu’une mince pellicule qui peut être détruite par quiconque. Mais lorsque votre moralité est issue de votre conscience et non le fruit d’une certaine discipline, alors c’est une chose tout à fait différente. Alors dans chaque situation vous répondrez à partir de votre conscience et quoi que vous fassiez sera juste.
La conscience ne peut pas générer le mal. C’est l’ultime beauté de la conscience, ce qui émane d’elle est simplement beau, est simplement juste et cela sans aucun effort, sans aucune pratique. Aussi, plutôt que d’élaguer l’arbre, coupez ses racines. Et pour couper les racines, il n’y a pas d’autre méthode que celle-ci : être vigilant, être méditatif, être conscient.

Osho Bodhidharma, The Greatest Zen Master Chapter 15

Commentaire :
La moralité a restreint toutes les sèves et énergies vitales aux confins étroits du mental de cette femme. L’énergie ne peut pas circuler là, aussi cette femme est-elle vraiment devenu un vieux pruneau sec. Sa façon d’être est très convenable, stricte et sévère ; elle est toujours prête à voir chaque situation en noir et blanc, comme le bijou qu’elle porte autour de son cou. La Reine des Nuages séjourne dans les mental de chacun de nous, qui avons été élevés avec des idées rigides, celles du bien et du mal, du péché et de la vertu, de l’acceptable et de l’inacceptable, de ce qui est moral ou immoral.
Il est important de se rappeler que tous ces jugements du mental sont uniquement les produits de notre conditionnement. Qu’ils s’appliquent à nous-mêmes ou aux autres, nos jugements nous empêchent d’éprouver la beauté et le divin qui réside en nous.
C’est seulement lorsque nous nous libérons de la prison de nos conditionnements et atteignons la vérité de nos propres cœurs que nous commençons à voir la vie comme telle qu’elle est vraiment.

Waow. Je reste sans voix. Un tirage qui me parle, comme d’habitude, comme à lui.

Je disais quoi, déjà, à propos de la lumière ?

Une réflexion au sujet de « OZT – Tirage du jour »

  1. A propos de la lumière….

    … et à propos de « l’influence intérieure que vous n´êtes pas à même de percevoir ». Voilà qui est plus qu’intéressant.

    Magnifique tirage, vraiment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web