J’aime le livre de Lewis Carroll. J’aime l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. J’aime Tim Burton (et Johnny Depp). Et je vais aller voir le film mardi. Un peu circonspecte du coup, après avoir lu ce billet.

Mais enchantée d’avoir découvert la tout récemment publiée (aux Editions Drugstore) bande dessinée signée David Chauvel (pour le scénario) et Xavier Collette (pour les illustrations).


Alice au Pays des Merveilles
envoyé par GLENATBD. – Futurs lauréats du Sundance.

5 réflexions au sujet de « Alice au Pays des Merveilles »

  1. J’ai été voir ce film il y a une semaine…. J’ai bien aimé le film! Mais beaucoup de mon entourage reproche que ce film s’écarte du dessin animé de Disney; ET pour cause: il ne s’agit pas du premier livre de Caroll: « Alice au pays des merveilles » mais de sa suite:  » La Traversée du Miroir et ce qu’Alice trouva de l’autre côté »

    Ceux qui sont également des « habitués » de Burton s’en lasse un peu car il s’agit (selon leur propos) du même style…

    Moi, j’y ai été voir, j’étais juste curieuse de voir… Et je ne regrette pas d’avoir été le voir 🙂

  2. Alors petite rectification, l’histoire du film de Tim Burton n’est en aucun cas celle de « De l’Autre Côté du Miroir ». Elle est la continuité directe des deux histoires de Lewis Carroll, puisque dans le film de Tim Burton, Alice a désormais 19 ans (et non plus 7 ans comme dans « Alice au Pays des Merveilles » et « De l’Autre Côté du Miroir ») et retourne à nouveau au pays des merveilles pour le sauver de la Reine Rouge en y affrontant le Jabberwocky (ce n’est absolument pas l’histoire de « De l’Autre Côté du Miroir »).
    L’histoire de Tim Burton est donc liée à celles de Lewis Carroll, mais n’est en aucun cas l’histoire que l’on peut retrouver dans les textes de Lewis Carroll.

  3. Pour ma part j’ai ri,frissonné et adoré vivre cette nouvelle aventure Burtonienne !
    tout est beau,la musique fait tout de suite rentré dans l’univers de Génie de tim Burton(à part le générique de fin d’avril lavigne….mais qu’est ce que ça fout là?)Bref UN TRES BON MOMENT de ciné!et une chouette Alice!et cette reine rouge est géniale

  4. Merci de ta rectification Ithilwen… Une amie avait prétendu que le Jabberwocky était issu du second livre…;) Et après quelques recherches, j’ai lu que le Jabberwocky est le titre d’un poème loufoque dans les aventures d’ « Alice De l’autre côté du miroir » (dixit « Wikepedia »…Par contre, si l’info est erroné, je veux bien que tu rectifies une seconde fois lol)

    Quoi qu’il en soit on reste dans le monde de Caroll 😀

  5. « Le Jabberwocky » est bien un poème que l’on retrouve dans « De l’Autre Côté du Miroir » (Humpty Dumpty tente d’expliquer la signification des vers de ce poème loufoque à Alice).
    On peut même entendre quelques vers de ce poème récités par le Chat de Cheshire lorsqu’il apparaît pour la première fois à Alice dans le dessin animé de Disney.
    Mais dans « De l’Autre Côté du Miroir », Alice n’a pas à affronter le Jabberwocky, contrairement à ce qui se passe dans le film de Tim Burton 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web