Ce billet chez Sarasvatya, ainsi qu’un autre, touchent quelque chose en moi. Une interrogation récurrente sur ce qui est « réel » et ne l’est pas. Sur la question du point de vue dans ces histoires de réalité.

Michael Harner écrit, dans son article Science, Spirits, and Core Shamanism :

Another basic implicit principle in shamanism is that there are two realities and that the perception of each depends upon one’s state of consciousness. Therefore, those in the “ordinary state of consciousness” (OSC) perceive only “ordinary reality” (OR). Those in the “shamanic state of consciousness” (SSC) are able to enter into and perceive “nonordinary reality” (NOR). These are both called realities because each is empirically encountered. Each is recognized to have its own forms of knowledge and relevance to human existence.
NOR is not a consensual reality, and indeed if it were, shamanic practitioners would have no function, for it is their responsibility to alter their state of consciousness and perceive successfully what others do not. One of the distinguishing characteristics of the shamanic practitioner is the ability to move back and forth at will between these realities with discipline and purpose in order to heal and help others.

J’ai dans mes brouillons un récit jamais publié de mon expérience méditative au moment où s’est posé une question cruciale pour moi. Je cherchais par cette méditation une réponse. Que j’ai eue, d’une façon si forte et puissante qu’il n’y avait plus de place au doute. La décision finale était tellement radicale (mais à la réflexion pas plus que ne l’aurait été la décision inverse) que je me suis  après coup demandée si je n’avais pas habillé d’un voile ésotérique une simple projection destinée à « justifier » ma décision… et puis finalement, avec un peu de recul, quelques lectures, j’ai accepté et compris (parcellairement !) qu’il y a plusieurs « niveaux » de réalité, plusieurs réalités. Mais il m’arrive encore à l’occasion de « douter » du caractère « réel » de ce que je vis, expérimente. Il faut juste que je me souvienne qu’il y a l’OR et la NOR.

Une réflexion au sujet de « De la réalité »

  1. Effectivement… je vois qu’on a eu des questionnements vraiment très forts. Les miens n’avaient rien voir, mais ça provoque le même bouleversement… Le tien me touche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web