Depuis hier matin, cette suite d’image dans ma tête. Je l’ai croquée, assez soigneusement par rapport à d’habitude, dans la matinée avec l’idée de tenter de lui donner vie dans la soirée. Je viens juste de terminer, à la fois contente et déçue. Triste et heureuse. Triste de voir que mes doigts sont toujours aussi incapables de traduire dans la réalité ce que j’ai vu dans ma tête. Heureuse de pouvoir poser cette histoire, ce poids.
Dernières lunes avant ce qui aurait du, pu être *notre* anniversaire… c’était le bon moment pour honorer cette mémoire retrouvée à temps.

Pierre à mon cou

Canson A3, sang, acrylique, neo color II, pitt pens, crayons aquarellables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web