Dagaz, tirée en rapport à l’argent cette fois. Dagaz, fermeture d’un cycle ? Celui des découverts enchainés les uns après les autres ? Celui des tuiles automobiles ou autres qui obligent à (difficilement) assumer des frais imprévus ? Dagaz me laisse perplexe. (Et me donne envie de décrocher mon téléphone pour appeler mon père et vérifier qu’il a bien procédé au virement dont il me parlait…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web