Nolwenn en parle depuis un certain temps déjà. Et elle m’a donné envie de sauter le pas. Ce que je n’ai pas fait jusque là, sans doute pour de bonnes raisons, sans doute parce que ce n’était pas le moment.

Et puis voilà, il y a eu Vipassana, la découverte de mon frère jumeau.

L’effet presque miroir avec la naturopathe que je consulte et qui a vécu des choses identiques : vipassana, séparation (au moins en questionnement pour ce qui me concerne)… et perte in utero d’un jumeau (ou d’une jumelle). Elle m’a parlé de communication facilitée, indiquant que ça avait été un excellent outil pour elle.

Quelques jours plus tard, à propos d’autre chose ma thérapeute m’a parlé medium et a aussi renchéri quand j’ai dit que j’avais envie d’explorer le lien avec mon frère par le biais de la psychophanie : elle avait même une personne à me recommander. J’ai sauté le pas et pris rendez-vous (j’ai aimé sa voix au téléphone !) : je ne vais pas pouvoir faire le deuil de mon frère tant que je n’aurais pas vécu pleinement ce qu’est notre lien.

De ma dernière séance avec ma thérapeute, je garde en écho le mot medium. Et je repense à Nolwenn. A Alice Kara. Ce matin, j’ai sauté un autre pas et passé commande pour une séance avec elle

Une réflexion au sujet de « Sauter le pas… »

  1. Je suis heureuse que tout se mette en place afin que tu « sautes » le pas.
    Ca n’a pas dû être un moment facile cette découverte.
    Tu verras, Alice est géniale 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web