religionoriginesUn livre qui s’est trouvé dans mon panier il y a quelques temps et que je suis enfin en train de lire, non sans lien avec ma première leçon à l’Ecole du Lotus.
Emmanuel Anati est directeur du Centre d’Etudes Préhistoriques du Val Camonica en Italie, chargé de mission par l’Unesco et coordinateur mondial du projet WARA (World Archives of Rock Art).

Dans La religion des origines, l’auteur nous invite à la découverte de nos ancêtres lointains présentés avec une justesse, une sympathie et une passion telles qu’ils nous apparaissent soudainement d’une étrange proximité.

Une religion originelle a-t-elle existé au seuil de l’humanité ? La troublante ressemblance des cultes funéraires sur l’ensemble des lieux préhistoriques signifie-t-elle que les hommes avaient une vision commune de l’au-delà ? La convergence des modèles artistiques et culturels permet-elle de conclure à l’existence d’une religion unique qui se serait ensuite diversifiée en de multiples systèmes religieux ?

Se fondant sur des recherches archéologiques récentes, Emmanuel Anati répond résolument par l’affirmative. Il est possible, selon lui de retracer les grands thèmes de la pensée et de la religion de l’homme préhistorique. On s’aperçoit alors que les grands invariants de la pensée symbolique puisent tous à ce fonds immémorial.

Review d’Emmanuel Curis

3 réflexions au sujet de « La religion des origines – Emmanuel Anati »

  1. Juste une remarque : cette revue est copiée depuis mon site, avec une phrase introductive sur l’école du lotus. Je n’ai aucun lien avec cette école, ne savait même pas que ma revue avait été utilisée ici et le découvre par hasard !
    La moindre des choses en réutilisant un texte est de prévenir l’auteur et de citer la source !
    À bon entendeur,

    • Mea culpa, j’ai effectivement négligé de vous prévenir de cette utilisation de votre texte.
      Mais j’ai bien cité ma source et pensais qu’il était tout à fait clair que je ne m’étais pas approprié le texte de la revue 🙁

  2. Oups, je suis allé trop vite, veuillez négliger mon message précédent, désolé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web