J’ai été surprise pour commencer. Puis prise tout court par cette version du mantra de Tara chantée par maître Lama Tashi. Même si je ne peux pas m’empêcher de penser que sa voix est truquée ou je ne sais quoi.

J’essaierai demain, pour la seconde journée de mon cycle de dévotions à Tara, de chanter en même temps que cette version du mantra, plutôt que celle utilisée aujourd’hui.
Cette première journée était placée sous le signe du jeûne, qui devrait se poursuivre jusqu’à mercredi soir, sous réserve que je me sente suffisamment en forme. Ce n’est pas un jeûne complet : mon corps a beaucoup été secoué récemment et il m’a semblé plus sage de m’autoriser tisanes, bouillons et jus de fruits frais. Pour aujourd’hui, je n’ai bu que des tisanes, dont une avec une cuillerée de miel parce que ça me parlait.
Je me suis réveillée à 4h44 ce matin et j’ai récité dans ma tête om tare tuttare ture soha jusqu’à me rendormir.
J’ai récité 108 fois le mantra de Tara, trois fois dans la journée. Je me suis servie de mon « mala« . Je n’ai pas compris pourquoi, mais je me suis retrouvée en pleurs presque aussitôt après avoir commencé à réciter le mantra, ce matin, comme à midi.
Par deux fois, j’ai chanté les 21 Praises to Tara. Mon autel n’est pas encore prêt, il devrait l’être demain.
J’ai trouvé ce premier jour laborieux, j’étais à la fois là et pas là. Impression bizarre. Mais je suis curieuse de voir ce que demain me réserve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web