Tirage à 5 cartes. Lecture générale…

1 – Centre – La question

OZT - 45 : Le voyage

OZT - 45 : Le voyage

Si vraiment vous atteignez la destination de la vie et après, quoi ? Alors vous aurez l’air très embarrassé. Nulle part où aller… vous avez atteint la destination finale et pendant le voyage vous avez tout perdu, il vous a fallu tout perdre. Aussi vous tenant nu à la destination finale, vous aurez l’air d’un idiot : quel était le but ? Vous vous hâtiez si fortement, vous vous inquiétiez si fortement et c’est cela le résultat !

La vie est une continuité, toujours et toujours. Elle ne va vers aucune destination finale, elle va vers. Simplement un pèlerinage, simplement le voyage en lui-même est la vie, non le fait d’atteindre à un certain point.
Aucun but – simplement danser et être en pèlerinage, se déplacer joyeusement, sans se tracasser à propos d’une destination. Que ferez-vous lorsque vous aurez atteint une destination ? Personne n’a demandé cela, parce que tout le monde essaye d’avoir une certaine destination dans la vie. Mais les implications…

Osho Rinzai: Master of the Irrational Chapter 7

Commentaire :

La minuscule figure qui chemine sur le sentier de ce magnifique paysage n’est pas concernée par le but. Il ou elle sait que le voyage est le but, que le pèlerinage en lui-même est l’endroit sacré. Chaque pas sur la voie est important en lui-même.
Lorsque cette carte apparaît dans un tirage, elle indique une période de mouvements et de changements. Ce peut être un mouvement physique, d’un endroit à un autre ou un mouvement intérieur d’un état d’être à un autre. Quoi qu’il en soit, cette carte assure que le mouvement sera facile et qu’il apportera une qualité d’aventure et de croissance. Il n’y a aucun besoin de lutter ou de trop planifier.
La carte du voyage nous incite également à accepter et à embrasser le nouveau, tout comme lorsque nous voyageons dans un pays étranger ou la culture et l’environnement sont différents du notre. Cette attitude d’ouverture et d’acceptation invite de nouveaux amis et de nouvelles expériences dans nos vies.

2 – Gauche – L’influence intérieure que vous n´êtes pas à même de percevoir

OZT - 46 : Epuisement

OZT - 46 : Epuisement

Un homme qui vit en fonction de la conscience morale devient rigide. Un homme qui vit au travers de la conscience de soi reste souple. Pourquoi ? Parce qu’un homme qui a des idées reçues au sujet de comment vivre, devient naturellement dur. Il doit, sans interruption, porter son caractère avec lui.
Ce caractère est comme une armure, sa protection, sa sécurité ; sa vie entière est investie dans ce caractère et il réagit toujours aux situations à travers ce caractère, non directement. Si vous lui posez une question, sa réponse est toute faite. C’est le signe d’une personne rigide – il est terne, stupide, mécanique. Il est peut être un bon ordinateur, mais il n’est pas un être humain. Vous faites quelque chose et il réagit d’une manière bien établie. Sa réaction est prévisible ; c’est un automate.
L’homme véritable agit spontanément. Si vous lui posez une question, votre question obtient une réponse, pas une réaction. Il ouvre son cœur à votre question, s’expose à votre question, il lui répond…

Osho Take it Easy, Volume 1 Chapter 13

Commentaire :

Voici le portrait d’une personne dont toute l’énergie vitale a été épuisée par ses efforts à vouloir nourrir l’énorme et ridicule machine de la suffisance et de la productivité. Il a été si occupé à « garder le contrôle » et à « s’assurer que tout fonctionne sans à-coup » qu’il en a oublié de se reposer vraiment.
Aucun doute, il ne peut pas se permettre d’être joyeux. Abandonner son devoir pour un tour à la plage pourrait signifier l’écroulement de toute sa structure.
Toutefois, le message de cette carte n’est pas uniquement d’être un obsédé du travail. Il est à propos de toutes ces routines sécurisantes mais non naturelles que nous mettons en place pour nous-même et ce faisant, maintenons à distance le chaotique et le spontané.
La vie n’est pas une affaire à contrôler, elle est un mystère à vivre. Il est temps de déchirer la fiche de présence, de s’évader de l’usine et d’entreprendre un petit voyage dans l’inconnu. Avec un état d’esprit détendu, votre travail peut couler sans à coup.

3 – Droite – L’influence extérieure dont vous êtes conscient

OZT - 56 : Paresse

OZT - 56 : Paresse

Lorsque vous êtes paresseux, c’est un goût négatif ; vous sentez simplement que vous n’avez aucune énergie, vous vous sentez simplement terne, vous vous sentez simplement somnolent, vous vous sentez simplement mort. Lorsque vous êtes dans un état de non-faire alors vous êtes plein d’énergie ; c’est un goût très positif. Vous êtes plein d’énergie, débordant. Vous êtes radiant, bouillonnant, vibrant, vous n’êtes pas somnolent, vous êtes parfaitement lucide. Vous n’êtes pas mort ; vous êtes étonnement vivant…
Il est possible que le mental puisse vous tromper ; il peut rationaliser la paresse comme étant un état de non-faire. Il peut dire : « je suis devenu un maître de Zen, » ou, « je crois au Tao » ; mais vous ne trompez personne. Vous ne tromperez que vous-même. Aussi, soyez alerte.

Osho A Sudden Clash of Thunder Chapter 8

Commentaire :

Ce monsieur pense clairement qu’il a réussi. À l’ombre de son parasol, lunettes de soleil sur le nez, charentaises roses aux pieds et son verre de piña colada dans la main, il pantoufle dans son fauteuil bien rembourré et n’a aucune énergie à se lever et faire quoi que ce soit, estimant qu’il a déjà tout fait. Il ne se rend pas encore compte que le miroir sur sa droite tombe en morceaux, signe évident que la position qu’il croit avoir atteinte est sur le point d’être brisée et de se dissoudre devant ses yeux.
Le message apporté par cette carte est que cette situation estivale au bord d’une piscine n’est pas votre destination finale. Le voyage n’est pas encore terminé comme tente de nous le montrer le vol de cet oiseau blanc dans le vaste ciel.
Votre satisfaction résulte peut-être d’un véritable sens de l’accomplissement, pourtant il est temps maintenant d’aller plus loin. Peu importe la douceur des pantoufles ou la saveur de la piña colada, des ciels sont là, sans fin, qui attendent encore d’être exploré.

4 – Bas – Ce qui est nécessaire à la solution

OZT - 35 : Abondance

OZT - 35 : Abondance

En Orient les gens ont condamné le corps, ont condamné la matière, l’on appelé illusion, « maya » – elle n’existe pas vraiment, elle semble seulement exister ; elle est faite de cette même substance dont sont fait les rêves. L’Orient a nié le monde et c’est la raison pour laquelle il est reste pauvre, en difficulté, dans la famine.
Une moitié de l’humanité a accepté le monde intérieur et a nié le monde extérieur. L’autre moitié de l’humanité a accepté le monde matériel et a nié le monde intérieur. Toutes deux sont partielles et aucun homme privé de la moitié de lui-même ne peut être heureux.
Vous devez être complet, riche physiquement, riche scientifiquement, riche en méditation, riche en conscience de soi. Selon moi, seule une personne totale est une personne sainte. Je veux que Zorba et Bouddha fusionnent. Zorba seul est vide, sa danse n’a pas une signification éternelle, elle est un plaisir momentané. Bientôt il s’en fatiguera. À moins de posséder les ressources inépuisables que le cosmos met à votre disposition… à moins d’être existentiel, vous ne pouvez pas devenir entier. C’est ma contribution à l’humanité ; la personne entière.

Osho Communism and Zen Fire, Zen Wind Chapter 2

Commentaire :

Ce personnage dionysien est l’image même d’un homme entier, un « Zorba le Bouddha » qui peut boire du vin, danser sur la plage, chanter sous la pluie et simultanément apprécier les profondeurs de la compréhension et de la sagesse qui appartiennent au sage.
Dans une main il tient un lotus, prouvant qu’il respecte et contient en lui la grâce du féminin. Sa poitrine exposée – un cœur ouvert – et son ventre détendu montre également qu’il est chez lui avec son masculin, totalement non-dépendant. Les quatre éléments : Terre, Feu, Eau et Air confluent vers le Roi de l’Arc-en-Ciel assis sur le livre de la sagesse existentielle.
Si vous êtes une femme, le Roi de l’Arc-en-Ciel annonce le soutien de vos propres énergies masculines dans votre vie, une union avec votre « âme frère » intérieure. Pour un homme, cette carte représente le moment d’un dépassement des stéréotypes mâles conventionnels et permet l’avènement de la plénitude humaine.

5 – Haut : La Solution : la Compréhension

OZT - 16 : La foudre

OZT - 16 : La foudre

Ce que la méditation permet, lentement, lentement, le cri inattendu du maître au moment où le disciple pose une question, et le maître saute et crie où le gifle où encore le jette dehors, où lui saute dessus…
Ces méthodes étaient inconnues. Elles proviennent du génie créatif du maître Zen MatZu, qui a guidé beaucoup de gens vers l’éveil.
C’est parfois si hilarant : il jeta un homme depuis une fenêtre, un bâtiment de deux étages et l’homme était venu demander sur quoi méditer. Et MatZu ne l’a pas seulement jeté, il a sauté après lui, lui est tombé dessus, s’est assis sur sa poitrine et a dit :  » T’as compris ! » Et le pauvre diable a dit « oui » – parce que si vous dites « non », il pourrait vous battre ou faire autre chose. C’est assez – son corps est fracturé et MatZu, assis sur sa poitrine, disant : « T’as compris ! » Et en fait il a compris, parce que c’était si soudain, inattendu – il n’aurait jamais pu imaginer une telle chose.

Osho Isan: No Footprints in the Blue Sky Chapter 4

Commentaire :

La carte montre une tour qui brûle, détruite, s’effondrant. Un homme et une femme se jettent dans le vide, non par choix, mais parce qu’ils n’ont plus d’autre issue. À l’arrière-plan, on distingue une figure translucide en état de méditation, elle représente la conscience témoin.
Vous pouvez vous sentir quelque peu ébranlé en ce moment, comme si la terre tremblait sous vos pieds. Votre sens de la sécurité est menacé et la tendance naturelle est d’essayer de s’accrocher à tout ce que nous pouvons. Mais ce tremblement de terre intérieur est nécessaire et extrêmement important. – Si vous le laissez être, vous sortirez plus fort du désastre, plus disponible à de nouvelles expériences.
Après le feu, la terre se renouvelle, après la tempête, l’air est pur. Essayez d’observer la destruction avec détachement, presque comme si cela arrivait à quelqu’un d’autre. Dites oui au processus en cours en allant à sa rencontre.

Oh, la tour, ma chère vieille tour… La revoilà qui pointe le bout de son nez, toujours présente après 15 ans… elle brûle, elle est détruite cette fois : est-ce seulement possible ?

Laisser faire le tremblement de terre intérieur, plus facile à dire qu’à faire effectivement….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web