… depuis de longs mois j’ai des envies de poster à nouveau sur Blissfully Weaving Waves of Creativity. Et puis je reporte : pas le temps, pas, trop…. Finalement, aujourd’hui, j’ai ressorti mes neo color et la pochette de canson A3 achetée en août. Et j’ai couché sur le papier l’image que j’ai en tête depuis plusieurs jours, non sans lien avec Fleur du mal. Des blessures béantes jusque là se referment parce que les mots ont pu être dits. J’ai toujours mal, je porterai toujours certaines cicatrices mais je guérirai, je guéris. Parce que la vie l’emporte toujours au final.

3 réflexions au sujet de « Blissfully… (Infinite Bliss….) »

  1. Merci pour tes mots, Myriam (maman d’un petit bout au bien joli prénom :p) !).
    Merci également pour le lien : je ne connaissais pas ce texte de Jacques Salomé et j’y ai effectivement trouvé des choses qui résonnent…

  2. Comme on se retrouve Myriam 😀
    Ahlala j’aime croisé des gens comme ça, aperçu sur des endroits différents qui n’ont (presque) rien à voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web