A vrai dire, c’est lundi soir que j’ai tiré cette carte du Triple Goddess Tarot. Juste après ma séance de brassage / essorage avec ma thérapeute, juste après avoir laissé les mots venir pour raconter en partie le voyage que j’ai entrepris. Aussi n’ai-je pas été étonnée que ça soit cette carte qui tiédisse sous ma main.

Triple Goddess Tarot – 13 : Passage

Triple Goddess Tarot – 13 : Passage

Plusieurs choses m’ont frappées de prime abord : la symétrie de la carte, les fleurs au triple coeur, la colombe, la lune. J’ai vu un visage dans cette carte, un peu déformé mais un visage, avec une bouche ouverte. J’étais certainement influencée par le fait que j’avais écrit que je me sentais défigurée en voyant mon sexe parsemé de vésicules, mais je n’ai pu m’empêcher là encore d’associer sexe et figure / visage : cette bouche je l’ai aussi vue comme le col de l’utérus ouvert pour laisser passer la vie. Les deux femmes sur chaque côté représentent pour moi la lumière et l’obscurité. Qu’elles soient absolument identiques m’a évoqué le fait que regarder le monde selon un schéma duel est probablement une erreur : tout est Un.
Cette carte m’a perturbée. Je ne sais pas exactement pourquoi. Le flot qui coule peut-être, l’étroit détroit entre les pieds des deux femmes. Un détroit que je n’ai moi pas emprunté pour naître. Je suis toujours en train de guérir des circonstances de ma naissance. Il me faut bien avouer aussi que je me sens à un tournant, à une étape, un passage important de ma vie et que de voir une carte me renvoyer cet état de fait à la figure, ça fait tout drôle. Sans parler du fait que la treizième carte du jeu de Tarot, c’est la Mort et que je sens bien qu’il y a des choses dans ma vie qui doivent mourir. La treizième revient… Artémis, le poème de Gérard de Nerval.

La Treizième revient… C’est encor la première;
Et c’est toujours la seule, — ou c’est le seul moment;
Car es-tu reine, ô toi! la première ou dernière?
Es-tu roi, toi le seul ou le dernier amant?…

Aimez qui vous aima du berceau dans la bière;
Celle que j’aimai seul m’aime encor tendrement:
C’est la mort — ou la morte… O délice! ô tourment!
La rose qu’elle tient, c’est la Rose trémière.

Sainte napolitaine aux mains pleines de feux,
Rose au coeur violet, fleur de sainte Gudule:
As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux?

Roses blanches, tombez! vous insultez nos dieux,
Tombez, fantômes blancs, de votre ciel qui brûle:
— La sainte de l’abîme est plus sainte à mes yeux!

Je me suis ensuite plongée dans la lecture du livre accompagnant le jeu (p. 131… là aussi, la symétrie m’a amusée, les chiffres 1 et 3 également).
For it is only when we are stripped to the « bare bones » that the truth of who we are can be revealed and alchemical transformation can take place.
The Death card is the gateway to an initiation that carries the potential to profoundly reformulate our present-day reality.
Out of the chaos of change, we are continually born anew.
At this stage of initiation, all that must be relinquished and completed in this particular life cycle is revealed. The soul-spirited individual becomes aware of the need to transform the outer manifestations of life in order to sustain and support the life of the soul. Something must change in order for new life to emerge and prosper.
You are invited to greet the Black Madonna as a representation of the spiritual forces at wsork in your daily life.
Do not be afraid. Trust in the mystery of the Mother Goddess and the « Passage » of life’s unfolding wonder.

A vrai dire, c’est tout le livre qu’il m’aurait fallu recopier, tellement tout trouvait écho chez moi, faisait sens.

Your soul message :
I am an ever changing aspect of the Triple goddess, clothed in the garments of Sophia, the Black Madonna, Mother Mary, Demeter, and all other sacred manifestations of Her mystery. I travel through the portals of Her transformative death and rebirth processes. I am infinite and eternal as I surrender to the depths of my soul’s rebirth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web