Oh ma douleur - Whitan

Oh ma douleur - Whitan

Mon corps me parle. Il hurlerait même plutôt. C’est plutôt bien qu’il s’exprime. Je ne suis pas surprise par la façon dont il a choisi de s’exprimer, par le lieu qui cristallise à la fois les difficultés actuelles et les blessures passées.

J’y trouve, moi, un sens, mais je reste quand même curieuse de voir ce qu’en dit Michel Odoul dans son livre Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi (un(e) lect(eur)rice aurait cet ouvrage sous le coude ?*). Symboliquement, énergétiquement tout ceci fait sens donc. Il n’en reste pas moins que ça fait aussi maaaal et que j’aimerais bien un peu du répit que ni les médicaments / plantes / prise de conscience n’arrivent encore à me donner.

* Un petit tour sur le net m’a permis de lire que Michel Odoul indique que ce type de maux « parlent de notre difficulté à évacuer (voire éliminer) d’anciennes habitudes, ou des croyances qui ne sont pas satisfaisantes » (bon, ça c’est la version ultra succinte). Et ça colle plutôt pas mal. Du coup je suis encore plus curieuse de lire le passage du livre qui me concerne… demain en douce à la FNAC 🙂 ?

La sculpture est une oeuvre de Whitan.

8 réflexions au sujet de « Dis-moi où tu as mal… »

  1. J’ai(évidemment) failli te le proposer hier, mais je l’ai visiblement « encartonné » au box…. misère !
    J’espère que tu le trouveras !!!

  2. Merci 🙂 (le coup du « encartonné au garde-meubles », ça me rappelle des souvenirs)
    Sinon, demain j’irai flâner à la FNAC… en tous cas les pistes « évacuation d’anciennes habitudes » et « problème de territoire » me parlent pas mal !!

  3. J’arrive bien tard mais j’ai le livre. Tu peux m’appeler ce soir si tu veux. Plein de d’ondes apaisantes, éclairantes et guérisseuses en attendant.

    • Merci pour les ondes, acceptées avec gratitude. Pour le livre, on doit normalement me le passer mis si jamais ça ne se fait pas, je te contacterais sans aucun doute.
      Des BizzzZzzzes aussi, et plein de bonnes ondes pour toi également, histoire de t’aider à garder le cap quand les temps sont difficiles et qu’il faut ramer contre le courant…..

  4. J’ai finalement pu avoir le livre entre les mains, je le trouve intéressant et les pistes évoquées m’ont semblé parlantes.
    Merci, je vais mieux maintenant (au moins physiquement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web