Montre à mon poignet

Montre à mon poignet

Emballée, séduite (et pas uniquement parce que son nom est un match parfait pour mon pendentif !), je l’ai commandée mardi. Postée hier elle est arrivée aujourd’hui, encore mieux que ce que j’avais osé espérer (je croisais les doigts pour qu’elle arrive demain) ! Quoi donc ?
La montre Lady Gaïa, commandée à Yuna Minhaï Dekebat auxquels appartiennent les doigts de fée à l’origine des créations visible sur le blog de l’atelier Rêves Païens. Je suis sous le charme de ses créations artisanales depuis un certain temps déjà et maintenant que j’ai entre les mains un objet issu de l’atelier, le charme n’en est que renforcé ! La montre me va très bien, c’est juste la bonne taille : ni trop serrée, ni trop lâche, parfaite 🙂 (contrairement à ma photo, qui est floue…).
J’ai également reçu au courrier du jour ma dernière commande de perles.
Il y a environ un an, j’ai en l’espace de peu de temps cassé plusieurs de mes colliers : mon collier de prière à la Déesse, mon labor necklace et le collier de naissance associé (je n’en ai pas encore parlé ici autrement que par allusions, je vais leur consacrer un post plus tard). Je n’en ai encore refait aucun à ce jour, pas l’inspiration, pas le moment. Et puis j’avais du mal à me remettre d’avoir perdu une perle de jade du labor necklace (si quelqu’un a un bon plan pour trouver une perle en jade d’ailleurs….). J’ai vu dans cette série de casse une signe, et j’attendais un autre signe pour enfiler à nouveau mes perles sur un fil neuf.
Il y a une semaine environ, je me suis mis en tête de porter mon collier de naissance pour la soirée post-hammam prévue le 21/08. Je ne sais pas d’où est venue cette envie, mais elle était bien là, forte. Alors j’ai ressorti les perles de la boîte dans laquelle je les avais rangées. En les regardant, j’ai non seulement décidé de les renfiler, mais aussi décidé de modifier une nouvelle fois ce collier et d’en changer certaines perles, d’en ajouter d’autres. Il ne m’en manque à ce jour plus que trois, ainsi que du fil de fer rose (oui, rose…) pour pouvoir le refaire (demain, en bonne compagnie pleine de sens…).
Dans la foulée, et non sans lien avec ma méditation de la pleine lune, j’ai compris qu’il était temps que je refasse mon collier de prière : j’ai commandé du fil de soie, reçu aujourd’hui avec les perles commandées pour me faire un mala. Sodalite, Aventurine, Agate, Oeil de tigre, choisis au « feeling » pour un mala orienté « éléments ».
Je veux également vraiment refaire mon labor necklace, même « déchargé » de sa fonction j’y tiens beaucoup et j’aimerais le porter à nouveau. Il faut vraiment que je creuse cette question de la perle de jade manquante…
Les perles ont vraiment une signification très forte pour moi, les enfiler, tisser aussi… je sens que c’est quelque chose qu’il faut que je creuse, que j’approfondisse, que j’ai quelque chose à comprendre, à pleinement appréhender dans tout son sens pour continuer mon chemin. Je suis curieuse de savoir si vous, et plus particulièrement celles qui entretiennent des affinités aux perles, ont quelque chose à en dire… ça vous parle ? Ca vous évoque quoi ?

3 réflexions au sujet de « Tisseuses de perles…. »

  1. Je pense que ma passion des perles de prières est maintenant bien connue :p J’adore les pierres, elles sont d’une beauté surnaturelles, et leurs couleurs sont si belles.

    Du tissage des colliers de perles à la prière murmurée sur leur rondeur est, à mon humble avis, une expérience en soi!

  2. Pas d’affinité aux perles plus que ça, même si j’aime leur donner un sens lors de circonstances spéciales, et qu’un papillon en jade est cher à mon coeur.

    Juste, donc, pour partager avec toi que les Amerindiens nomment leur compagnon / leur compagne de vie « Celle / Celui avec qui je tisse ». Tisser un rêve, un enfant, un chemin…

    Expression adoptée ici, pour un magnifique tissage de rêve, dans lequel nous réparons parfois quelques accrocs 😉

    M’J (anciennement S de K)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web