Présentation de l’éditeur : La magie ? les magies ?, l’alchimie, les arts divinatoires, les astrologies, la démonologie, l’envoûtement, les fétichismes, les kabbales, les sorcelleries, les superstitions et tant d’autres sciences dites occultes étudiées dans l’épaisseur de leur histoire, de leurs pratiques, de leurs principaux instigateurs, de leurs victimes, aussi : tel est le défi qu’une trentaine d’universitaires et de chercheurs ont accepté de relever : ils font, pour la première fois, un point historique et ethnologique, à la lumière des études les plus récentes. Les limites qu’ils se sont fixées sont celles de l’Europe occidentale, mais ils ne se sont pas interdit les éclairages venus d’ailleurs, les influences et les résonances qui diffusent subtilement à toutes les civilisations, à toutes les époques, leurs sujets d’étude. Tour à tour apparaissent, au fil des pages, les grands acteurs des sujets évoqués : Apollonius de Tyane, Cagliostro, Nostradamus, Ptolémée, Gilles de Rais, Raspoutine, et tant d’autres. Les auteurs de ce dictionnaire ne se sont pas limités aux concepts, aux pratiques, aux portraits. Que vous vous intéressiez à la mandragore, à l’alambic, aux fées ou à Hallowe’en, à Dracula, à Nosferatu ou au Black Metal… Que vous redoutiez les chats noirs ou les fantômes… Que vous lisiez l’horoscope de votre journal favori… Des réponses sérieuses et informées vous sont proposées pour éclairer toutes ces interrogations.

Cet ouvrage est publié sous la direction scientifique de Jean-Michel Sallmann, professeur d’histoire moderne à l’université de Paris-X Nanterre.

Alapage de son côté présente le livre ainsi : Ce dictionnaire inédit fournit des données historiques et ethnologiques incontestables sur l’évolution des systèmes de croyances liés à la magie et aux sciences occultes, qu’il s’agisse de l’alchimie, des arts divinatoires, des astrologies, de la démonologie, des procédés d’envoûtement, des fétichismes, des kabbales, des sorcelleries, des superstitions… Les entrées recouvrent à la fois des notions générales, des évènements précis, des personnages qui ont joué un rôle déterminant dans la transmission de ces savoirs ainsi que des mises au point sur des historiens ou des anthropologues dont la réflexion théorique a contribué à donner une dimension scientifique à des phénomènes considérés généralement sous leur aspect anecdotique ou curieux. Avec bibliographie, index et riche iconographie (520 documents).

Je ne l’ai pour ma part pas encore lu, mais il m’avait semblé très intéressant quand je l’ai acheté il y a quelques semaines, notamment comme complément ou outil pour le cours d’histoire de la magie à l’Ecole de Sorcellerie. Oui, je sais, il faudrait que j’arrête de rajouter des livres sur ma PàL (pile à lire)….

2 réflexions au sujet de « Dictionnaire historique de la magie et des sciences occultes – Jean-Michel Sallmann »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web