L’autre jour je suis allée rattraper mon retard de lecture sur le blog de Lune et quand je suis arrivée au post où elle présentait sa Déesse des Lunes Rouges, j’ai eu des papillons dans le ventre. Quelque chose s’est passé à ce moment, de l’ordre de la reconnaissance, du lien, de la connexion. La même chose s’est reproduite aujourd’hui avec une intensité accrue pendant que je regardais la version complétée de cette toile. J’ai le ventre qui palpite, les doigts fébriles et des dessins, croquis qui naissent dans ma tête… comme un déclic, comme si la reconnexion au Féminin Sacré qu’elle symbolise était aussi pour moi une reconnexion à une certaine forme de créativité. Un des liens que j’ai trouvés chez Lune trouve un écho très fort, en particulier pour ce qui est des bijoux (mais pas seulement) : Skyclad Crafting.
Parmi les dessins qui me viennent et que je griffonne sur des brouillons entre deux réponses aux clients depuis que j’ai vu la version complétée de la Déesse des Lunes Rouges de Lune, un cygne. Aussi, en voyant le post de Nolwenn qui parle de Saraswati, et en lisant celui de Carabosse juste après, comme un (r)appel, je m’interroge….

9 réflexions au sujet de « Des papillons dans le ventre… »

  1. Ahlala, que d’enthousiasme et de points d’interrogation dans cette note Aegiale.

    Tu me fais penser qu’il faut que je saute le pas avec mon « rosaire de la Déesse », je ne sais pas pourquoi je bloque… et mon homme qui me dit « tu le fabriques quand, ton collier ?! » hmm

    Je t’envoie un mail bientôt.

    Bizz et bon week-end.

  2. Et bien en ce moment on dirait qu’on pense beaucoup à cette déesse et à ce collier de prière? Nolwenn j’ai reçut quelques perles aujourd’hui mais j’ai du mal à l’élaborer.

  3. Nolwenn : Quand le moment sera venu, tu sauteras le pas, non ?
    J’attends ton mail (impatiemment) alors 🙂 !
    Bon week-end à toi (je me « repose » au travail pour ma part….)

    Carabosse : le tien (de collier) est toujours en gestation on dirait… j’ai fait le mien parce que des événements dans ma vie l’appelaient, mais sinon, il attendrait peut-être encore…

  4. Oui, je pense que ça se fera en temps voulu 🙂

    Je t’ai envoyé un mail ce matin, j’ai vu que tu étais au boulot héhé (mon homme aussi souvent dit « je me reposerai au boulot »).

    Je constate en effet que nous sommes plusieurs à penser beaucoup à Saraswati ces derniers temps… ça m’interpelle, pas vous ?

  5. Heureusement que tu as dit avoir envoyé un mail : je l’ai trouvé dans mes spams…
    Oui, cette présence de Saraswati m’interpelle moi aussi… une belle chose dans nos vies, quoi qu’il en soit.

  6. Mince pour le spam… promis, je ne veux pas polluer ta boîte mail, ce n’est que moi 😉

    Oui, ça ne peut pas être négatif. C’est cette synchronicité qui me met le sourire aux lèvres.

  7. Ca me rappelle mon « carnet-par-hasard » qui m’avait provoqué le même genre de réaction… et qui portait un cygne également.
    http://taari.canalblog.com/archives/2008/03/04/index.html

    Cette Déesse des Lunes Rouges est magnifique.

    Une amie, qui me guide parfois, m’avait suggéré, suite à ma forte réaction face au dessin du carnet, de chercher quelle était la femme/déesse/héroïne qui se transformait en cygne dans la mythologie. Voire dans la mythologie celtique.
    Peut-être une piste… ?

  8. Nolwenn : Parfois je ne comprends pas pourquoi certains mails se retrouvent dans le spam… mais je suis bien sûre que ce n’est pas ton intention de me spammer 🙂

    Lune : c’est moi qui suis heureuse, heureuse que tu partages tes créations, heureuse de ce que tu livres sur ton (tes) blog(s).

    Taàri : Oui, je me souviens de ton carnet… il m’est arrivé la même chose récemment avec un carnet qui deviendra mon carnet d’herboriste. Le plus fort : le vendeur a oublié de le compter, je ne l’ai pas payé mais ne m’en suis rendue compte qu’une fois arrivée à la maison ! Je chercherai d’éventuelles autres pistes pour le cygne, mais Saraswati me « parle » bien pour le moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web