Bien souvent, nous ne prêtons pas attention à ce que nous avons sous les yeux tous les jours. C’est le cas de cette petite sorcière de tissu (oui, la photo à la webcam est vraiment pourrie), offerte par ma mère il y a maintenant neuf ans alors que j’étais enceinte de mon premier enfant.
Quel lien entre cette sorcière et ma grossesse me direz-vous ?
Une autre sorcière, tout de noir vêtue celle-là, écossaise et non point provençale. Du chapeau pointu de cette sorcière sur son balai partait un ressort qui permettait de l’accrocher au-dessus de mon lit quand j’étais une petite fille de moins de deux ans. C’est qu’à l’époque nous étions en Ecosse et, hasard-qui-n’existe-pas, ma mère préparait un travail de maîtrise sur la sorcellerie à Edinburgh. D’où cette sorcière, clin d’oeil à son travail, clin d’oeil qui me faisait marrer car en tirant sur la sorcière, elle bzoing-bzoingait pour mon plus grand plaisir. Cette sorcière existe d’ailleurs toujours, précieuse relique mise en sûreté quelque part dans un carton, abimée par le temps et sans doute aussi d’avoir, après quelques années en Ecosse, essuyé le cyclone martiniquais qui emporta le toit de notre case et inonda toute nos affaires.
Pour ce nouveau bébé qui allait naître, cette nouvelle sorcière venue de Provence m’a été offerte, clin d’oeil à l’ancienne, celle de mon enfance.
Ce n’est qu’il y a quelques jours que j’ai réalisé que la sorcière en noir n’avait pas été perchée au-dessus de mon lit (et la bleue au-dessus du canapé) pendant de nombreuses années pour rien…

5 réflexions au sujet de « La sorcière… »

  1. J’ai chez moi plus d’une vingtaine de ces poupées sorcières, que personne ne voient d’ailleurs, petites malicieuses…

  2. J’ai eu une marionnette sorcière offerte par ma grand-mère paternelle quand j’avais dans les 3 ou 4 ans.
    Elle me terrifiait littéralement, tant elle avait l’air méchant. Il fallait que je me force pour y toucher. Je la revois avec ses féroces yeux verts, son nez crochu, sa dent (oui oui une unique dent) qui dépassait de sa bouche et son fichu rouge sur la tête.
    Ma mère m’avait suggéré en riant de l’appeller Mabelmere, ce que j’ai fait, ne sachant pas ce que cela signifiait. :oD

  3. Carabosse : si tu voulais les photographier, je suis sûre que nous serions beaucoup à savoir les voir 🙂

    Taàri : brr, elle fait peur ta Mabelmere (quand as-tu réalisé la portée de la suggestion de ta mère ? ça t’a fait quoi ?)… la mienne n’était pas effrayante, pas spécialement rigolote non plus mais avec son ressort elle l’était forcément.

  4. j’veux bien mais la maison est sombre, elles sont dans les coins et en plus mon appareil c’est la cata, j’attends un jour de soleil pour faire un essai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web