Je l’ai déjà dit, et sans doute un jour prendrai-je le temps de raconter ici cette expérience plus en détail, tout a commencé avec ma troisième grossesse et mes envies d’une part de créer un rituel spécial (ce qui m’a emmenée sur le chemin du paganisme) et d’autre part de marquer les liens entre femmes (ce qui s’est traduit pour moi par la réalisation de deux colliers). Depuis ces deux colliers particuliers, je suis très sensible aux histoires de perles. Aussi ai-je craqué en voyant les colliers de prière à la Déesse faits par Cerrydwen. Pas forcément pour prier la Déesse, avec une perle = une prière ou une phrase, mais comme outil pour me concentrer, pour affirmer ma présence dans le moment.
Il y a peu, j’ai traversé un grand bouleversement, une autre histoire de femme et j’ai été bien entourée à cette occasion, par des femmes, mes amies, mes soeurs. L’une d’elle a été particulièrement présente, m’offrant des informations en plus de son soutien. Quand le dernier acte est arrivé, j’ai cette fois encore pris des perles et les ai enfilées. J’ai fait deux colliers de prière à la Déesse, deux colliers jumeaux pour affirmer à la fois notre féminité, notre connexion à la Déesse et notre lien renforcé par cet accompagnement particulier.
(Je n’ai pas mes photos du collier, alors j’en ai piqué une à Taàri, na !)
J’ai utilisé 13 perles de nacre (pour symboliser la vierge), 13 perles de jaspe rouge (la femme), 13 perles d’onyx noir (la vieille). Les petites perles de séparation (1 entre chaque perle de couleur, 4 pour séparer chacun des aspects de la Déesse, soit 52 et deux entre la grosse perle et le pendant) ainsi que la plus grosse perle sont en hématite et symbolisent la lune et son cycle. J’ai ajouté un petit pendant en spirale. Je me suis inspirée à la fois des indications figurant sur le blog du Cercle de la Lune Rousse et (surtout) d’un post de Cerrydwen sur le forum Lune Rouge (accessible seulement aux inscrites).
Entre temps (entre mon envie de faire ce collier de prière et la réalisation finale des deux colliers jumeaux) j’ai commandé et reçu Pagan Prayer Bead: Magic And Meditation With Pagan Rosaries, un livre de John Michael Greer et Clare Vaughn (commenté ici par Patti Wigington) dont je regrette (moi aussi) juste que les illustrations soient en noir et blanc.
J’ai également trouvé quelques articles de blogs ou de sites évoquant les rosaires païens, comme le blog Bead One, Pray Two (de Kimberly Winston, auteur d’un livre du même nom), Pagan Prayer Beads, Pagan Prayer Beads (sur le blog d’Astarte Moonsilver), Pagan Ritual Thursday – Pagan Prayer Beads – Goddess Rosary ou  (encore un !) Pagan Prayer Beads (sur le blog Sui Generis). Quelques exemples sur le site Cauldron Farm m’ont également donné des idées que je concrétiserai sans doute bientôt.

20 réflexions au sujet de « Perles pour prières païennes »

  1. C’est toujours trop implicite pour que je comprenne complètement, mais ce que tu racontes est très émouvant et me touche beaucoup.
    Sans doute parce qu’aujourd’hui je regrette vraiment de ne pas avoir impliqué plus de « moi » dans mes grossesses par des gestes comme des rituels et des prières; mais je ne me fixe pas dessus car bloquer sur le passé est inutile.

  2. C’est un joli cadeau que m’a fait ma fille avant même sa naissance : m’ouvrir la voie vers un cheminement (plus) spirituel. Je n’ai pas vécu ce genre de choses pour mes deux aînés, parfois je le regrette mais finalement, ce n’était alors pas mon chemin, il n’y a donc rien à regretter.

  3. Ageiale, je me sens vraiment honorée par tes mots… et d’avoir reçu le collier jumeau.
    Tu vas sourire mais en ouvrant ton blog à l’instant, j’avais *mon* collier dans la main,

    J’ai un peu le même regret que Nolwenn, j’étais si « jeune » et si peu « éveillée » encore lors de mes grossesses. Et en même temps, avec le recul, je me rends compte que j’ai souvent agi de façon juste, inspirée ou spirituelle et ce dans l’instinct total ou bien guidée par l’Univers.
    Mon regret est donc non pas de ne pas avoir fait les choses mais de ne pas les avoir faites en conscience.
    En même temps, je suis assez émerveillée de voir que sans savoir, on en arrive quand même à suivre le chemin tracé pour nous par la Déesse.

  4. Il n’y a pas de hasard, Taàri 🙂

    Au sujet de « faire, simplement » ou de « faire en conscience » : je trouve que déjà, « faire », c’est bien… faire instinctivement, ou guidée par l’Univers, ça me semble vraiment positif (mais c’est peut-être parce que je n’ai pas vécu ça) et effectivement « émerveillant » de voir que nos pas peuvent nous porter sur un chemin sur lequel la Déesse nous guide sans que nous en ayions conscience.

  5. Tu fais de belles choses avec les perles!! j’aime vraiment le choix des trois « espèces », sans doute un choix que je ferais aussi (j’y songe mais 5 projets en cours et financièrement je dois faire des choix).
    merci pour les nombreuses références!!

  6. Cerrydwen : Ok, je fais un compte-rendu plus détaillé dès que possible (et avant que le rush du déménagement ne me tombe dessus…).

    Carabosse : merci, je rougis derrière mon écran, surtout que je suis moi, de mon côté toujours épatée par ta créativité et toutes les idées que tu as partagées que ce soit sur ton blog ou sur Lune Rouge. Bonne concrétisation à tes projets en cours 🙂 !

    Nolwenn : l’idée que « tout fait sens » (et que donc, il n’y a pas de hasard) me parle énormément, et je me souviens combien j’avais aimé la lecture des textes de Gérard de Nerval et ce que j’avais pu apprendre de sa vie à l’époque parce que justement, pour lui, *tout faisait sens* aussi. Et ça me fait aussi penser à E.M. Forster qui fait dire à un des personnages principaux de « Chambre avec vue » qu’il « n’y a pas de hasard ou alors appelez-le Italie si vous voulez »… enfin, bref, je digresse, mais ces souvenirs de grands moments d’émotion littéraire me mette en joie ce soir… merci de m’avoir par ton commentaire permis de me remémorer tout ça !

  7. De rien 🙂

    J’aime beaucoup te lire, alors si mes commentaires peuvent t’apporter un peu de plaisir, ça m’en donne à moi 😉

  8. Ah, oui, les colliers de prière… La première fois que j’en ai entendu parler, c’était sur le blog de Milady, puis sur Lune Rogue, mais si l’idée me plaisait, la réalisation, quant à elle… beaucoup moins. (je ne crois pas à la figure de la Triple Déesse, simplement, mais à la multitude séparées des divinités… ^^)

    Pour le coup, c’était le site de Cauldron Farm qui m’avait donné envie de m’en faire un, et j’ai abandonné l’idée pour un temps à cause de mon incapacité à trouver des perles en pierre… ou en bois assez grosses.

    Et avec ton magnifique chapelet, tu m’as donner envie de remettre la main à la pâte et à y réfléchir plus longuement! (j’avais idée d’en faire quatre distincts déjà au départ… @_@)

  9. Khlada, ça m’intéresse ce que tu dis sur tes croyances. Je crois que je vois pour ma part le « triple aspect » de la Déesse comme un des multiples aspects de la Déesse, celui qui moi me lie plus spécifiquement à elle parce qu’en tant que femme je passe par ces trois âges. Je considère à ce jour que chaque divinité n’est qu’un aspect du Dieu ou de la Déesse, un peu comme un point de vue différent sur le même paysage… mais ma réflexion n’est pas forcément très aboutie à l’heure actuelle, je suis encore en cheminement et justement plus ou moins en quête d’accompagnement pour réfléchir à ce genre de choses, pouvoir faire mûrir ma perception.
    Pour les rosaires / chapelets, j’ai plein d’envies, un chapelet des éléments notamment… j’en reparlerai sans aucun doute !

  10. Cool ce petit rappel vers ce post. 😉

    Dis-moi tu l’as lu finalement ce livre ? Tu as posté une critique quelque part ? Ca m’intéresse vachement. 😛

  11. Oui, oui, je l’ai lu et je crois que ma critique est encore dans mes brouillons 😀
    Bon rappel (à ajouter à ma To-do List !) que ta question… merci !

  12. Lol ! Ben c’est moi que te remercie, je vais avoir une critique comme ça ! 😛 Mais je crois bien que ça sera le prochain que j’achèterai (avec un autre trouvé sur un de ces sites)

  13. Oui. En ce moment, je cogite dur sur le financement des modules de la formation qui m’intéresse et pff, c’est décourageant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web