Couverture du livreJ’ai fini par me décider à lire Raven’s Gate, d’Anthony Horowitz notamment pour pouvoir partager sur ce livre avec mon fils aîné. Fan de la série Alex Rider, du même Anthony Horowitz, fiston a beaucoup apprécié sa lecture de ce premier tome du Pouvoir des Cinq (celle du second tome aussi, il me tanne maintenant pour que je trouve une bibliothèque où le numéro 3 serait disponible).
Assez curieusement, mais le hasard n’existe pas, j’ai lu ce livre juste après Beltane, dans le train. Voici quelques unes des lignes qui se sont offertes à mes yeux (p. 249-250) :
– Dans deux jours, c’est le Roodmas, expliqua Dravid. Roodmas, en vieil anglais, signifie littéralement « messe de la croix ». Ailleurs, on l’appelle Beltane, ou Nuit de Walpurgis. Les chrétiens célébraient une messe à minuit pour contrecarrer l’influence du paganisme car, au Moyen-Âge, au cours de cette nuit, sorcières et sorciers tenaient un grand sabbat en l’honneur de Satan. Le Roodmas commence au coucher du soleil le 30 avril. C’est l’une des dates les plus importantes du calendrier de la sorcellerie. Le moment où les pouvoirs maléfiques sont les plus forts. […] Un sabbat noir, lors d’un Roodmas, nécessite les trois mêmes éléments que toute autre cérémonie du même genre. D’abord les incatations rituelles. […] Ensuite le feu. […] Le troisième est bien sûr le sang. Un sabbat exige un sacrifice, et le meilleur sacrifice est celoi d’un enfant…

Cela me gène terriblement de savoir que la première fois que mon fils lu le nom de Beltane, il l’aura fait en lisant ces lignes et ces histoires de satanisme. Ca m’apprendra à ne pas partager davantage sur les fêtes que nous célébrons l’air de rien, à rester à moitié dans le placard :(.
En tous cas, c’est de cette lecture qu’est née l’idée de relever ici toutes les allusions au paganisme que je trouverai dans la littérature jeunesse, histoire d’avoir un panorama de tout ce qui peut circuler de plus ou moins (et plutôt plus à mon avis) inexact…

2 réflexions au sujet de « Littérature jeunesse et paganisme (1) »

  1. Effectivement, l’ignorance de certains auteurs (et leur absence de recherches documentaires sur un sujet avant d’écrire dessus) est parfois navrante.
    Et pourtant, j’aime bien cet auteur…

  2. Moi aussi je l’aime bien Anthony, mais sur ce coup-là, ça me refroidit quand même un peu. Je me demande si un courrier ne serait pas utile… je me tâte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web