Gaïa autour de mon cou…Voilà une semaine que je n’ai rien écrit ici (et ailleurs non plus… et je ne suis même pas allée faire un tour sur les blogs dont j’affectionne habituellement la lecture), je n’ai pas vu le temps passer. Il faut dire aussi que la semaine a été riche en événements pour notre famille puisque nous étions deux à fêter notre anniversaire.
Le 19 au soir, j’ai découvert avec beaucoup de bonheur une magnifique Gaïa dans une jolie boîte. Mon homme m’a gâtée et ne pas vraiment avoir la surprise n’a en rien diminué la portée de ce cadeau. Ma fille a poussé des « oh » et des « ah » en me voyant déballer mon collier et depuis me demande régulièrement si elle peut avoir le même collier que moi. Elle a cherché à savoir qui était la dame accrochée au collier, je lui ai donc expliqué que c’était une déesse (« Comme Belldandy ! » s’est-elle exclamée, bah oui, nous regardons souvent des anime, dont Ah ! My Goddess) et qu’elle s’appelait Gaïa. Mes garçons aussi se sont montrés intéressés et nous avons donc surfé de concert sur le site de Sacred Earth Designs pour admirer les pendantifs et parler des déesses qu’ils représentent.
Le lendemain, c’était au tour de ma fille de fêter ses trois printemps… le jour de l’équinoxe de printemps (Ostara, en version moins « passe-partout »… nous étions invités et il était plus entendable par mes hôtes de parler de l’équinoxe), comme l’année de sa naissance. C’était aussi Norouz, le nouvel an du calendrier iranien, comme je l’ai appris cette année. En guise de « réveil des énergies »… hmm, nous avons du froid (je n’avais pas eu aussi froid de tout l’hiver !) et même de la neige ensuite. Il neige d’ailleurs à nouveau aujourd’hui. C’est reparti pour un (petit) tour d’attente, de gestation à l’abri dans le noir, dans les entrailles de la Terre avant de pouvoir s’épanouir pleinement sous la douce chaleur du soleil… Je dois dire que mon absence de la maison, conjuguée à l’effet de la température et du temps, m’ont conduite à ne pas fêter Ostara comme je l’imaginais. Reste que nous avons passé un peu de temps dehors, au contact de la (froide) nature et que cette communion m’a fait du bien.
Je voulais me broder (avec des fils, des perles) une petite poupée-déesse pour Ostara… j’ai abandonné ce projet spécial en cours de route quand j’ai su que j’avais gagné la poupée de Kelli (qui malheureusement n’est pas arrivée à temps). Je le modifierai certainement pour l’adapter au prochain sabbat, ou plus exactement, j’en reprendrai l’idée pour Beltane en choisissant des motifs et des couleurs adaptés.

6 réflexions au sujet de « Ostara sous la neige »

  1. Bon anniversaire à vous en retard 😉 C’était celui de ma fille également le jour d’Ostara.

    Alors, tu nous montres ton collier autour de ton cou? :p

  2. @Moonfeiry : c’était la première poupée que je comptais broder, donc non, pas (encore) de photos ici.

    @ Cerrydwen : Merci 🙂 !

    @ Nolwenn : Merci ! Je me souviens bien avoir lu que c’était le premier anniversaire de ta fille, un bon anniversaire à elle (en retard, certes).
    Pour le collier, ça y est, j’ai enfin uploadé les photos sur le pc… la photo ne rend pas justice au collier ni au pendantif à cause du flash, mais je n’ai pas l’appareil sous la main pour en refaire une qui soit plus jolie.

  3. C’est tout pareil pour moi : j’avais prévu une cueuillette et il a neigé…

  4. Wahou ! Sublime collier ! Il est vraiment magnifique et il te va très bien.

    Bon anniversaire un peu en retard.

    Ici pas de neige, et même un peu de soleil :o)

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web