Je me sens encrassée depuis des années, mais entre les grossesse et les allaitements, il ne m’a pas été possible d’agir en profondeur.
J’allaite toujours mais je crois qu’il est temps de faire quelque chose, je sens que j’ai atteint un point où il FAUT que j’agisse.
En douceur d’abord.
Supprimer tout ce qui est industriel (biscuits, plats tout prêts…) dans un premier temps, privilégier les aliments sains et vivants, diminuer voire supprimer la viande (végétarisme ou plutôt ovo-lacto-végétarisme pour commencer).
Ensuite j’envisagerai une monodiète de pommes précédée d’un lavement (oui, pas appétissant mais je pense que ça me sera bénéfique).

Ce matin : jus de citron et un peu plus tard un mug de maté (version anglophone). C’est bon le maté, je ne connaissais pas autrement que de nom. Ca m’a un peu rappelé le goût du lapacho.

Bémol, un bout de napolitain qui me faisait de l’oeil s’est fait manger… c’est une chose difficile pour moi d’essayer de manger « autrement » en étant entourée de tentations. Une difficulté supplémentaire réside dans le côté addictif des aliments industriels, en particulier les biscuits etc. : j’observe un phénomène de « toujours plus » (pour moi : je ne suis pas rassasiée et bien souvent ne peux m’arrêter que quand le paquet est terminé) et une difficulté à s’en passer pour mes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.